Les voitures autonomes sont désormais autorisées en France

Voir le site Automoto

Google Car
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-04T08:28:54.882Z, mis à jour 2016-08-04T08:55:31.453Z

Après les Etats-Unis, c’est au tour de la France d’autoriser l’expérimentation des véhicules autonomes ou semi-autonomes sur ses routes. Un pas de plus vers le développement d’une technologie qui tend à se démocratiser.

Les véhicules autonomes sont désormais autorisés à rouler sur les routes françaises. 


 une avancée considérable 

Si les Etats-Unis avaient déjà autorisé la Google Car autonome à circuler sur son territoire depuis l'année dernière, la France vient tout juste d’autoriser la circulation sur ses routes aux véhicules autonomes et semi-autonomes. C’est hier, au cours du dernier Conseil des Ministres que la décision a été prise, ce qui conduira sous peu à l’élaboration d’une nouvelle réglementation, impliquant la reconnaissance de la France comme terre d’expérimentation à part entière de la voiture autonome. 

Le gouvernement annonce donc officiellement l’autorisation de « la circulation sur la voie publique de véhicules à délégation partielle ou totale de conduite, qu'il s'agisse de voitures particulières, de véhicules de transport de marchandises ou de véhicules de transport de personnes, à des fins expérimentales, dans des conditions assurant la sécurité de tous les usagers […]» 

Les Etats-Unis, déjà ouverts à l’autonome 

Si la Tesla Model S, berline électrique dotée du mode de conduite semi-autonome Autopilot est commercialisée aux Etats-Unis depuis 2013, ce n’est qu’à l’été 2015 que la Google Car, la voiture 100 % autonome a été autorisée à circuler sur les routes de Californie. La même année, un Audi Q5 autonome conçu par l’équipementier Delphi avait réalisé l’exploit de traverser les Etats-Unis, de San Francisco à New-York, sur plus de 5.500 km, sans aucun désagrément ni accident. 

Aujourd’hui, suite à l’accident mortel d’un conducteur au volant d’une Tesla et de l’enquête réalisée par la NHTSA sur le constructeur californien, les Etats-Unis se montrent plus prudent quant aux diverses expérimentations des technologies de conduite autonome sur routes ouvertes.