Le futur crossover Toyota C-HR déjà en course aux 24 Heures du Nürburgring 2016

futur-crossover-toyota-c-hr-deja-course-aux-24-heures-nuerburgring-2016-6275089
Pour sa première sortie officielle hors salon, le prochain crossover compact Toyota C-HR a rejoint l’arrivée des 24 heures du Nürburgring 2016 à la troisième position de sa catégorie dans sa version de compétition Racing.

, la Toyota C-HR n’est pas encore sur le marché. Pourtant, la version sport fait déjà preuve de fiabilité, et pas n’importe où.


Toyota reprend de vieilles pratiques

Inscrire en compétition une voiture alors que sa version homologuée pour la route n’est pas encore disponible, c’est tout à fait possible. Le constructeur nippon l’a expérimenté une nouvelle fois ce week-end. En 2008, avait participé, elle aussi, aux 24 heures sur la Nordschleife - elle n’était pas sortie - avec des couleurs qui camouflaient un peu sa forme.

Le Nürburgring, un test grandeur nature

Situé dans l’ouest de l’Allemagne, le circuit le plus exigeant du monde est utilisé par les constructeurs du monde entier pour mettre leurs machines à rudes épreuves. Toyota ne déroge pas à la règle. En effet, en participant à cette course, l’objectif était de comprendre les limites de la voiture dans des conditions plus sévères qu’un simple essai.


Une stratégie qui sera reconduite

Depuis les premières courses de Toyota sur le circuit allemand, l’eau a coulé sous les ponts. Mais le constructeur japonais compte faire perdurer cette habitude : « Nos efforts pour créer de meilleures voitures (…) sont sans fin. Dans le cadre de ces efforts, nous continuerons à relever ce défi qu’est le Nürburgring à l’avenir » selon un communiqué.

Au total, 158 voitures étaient engagées. La Toyota C-HR a pris la troisième place de sa catégorie. En GT3, Mercedes a régné sans partage en inscrivant cinq des nouvelles AMG GT aux six premières places.


News associées