Future Porsche 911 GT2 : le retour de la super-911 ?

Voir le site Automoto

Porsche 911 GT2 2016 Scoop
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-03-09T13:48:40.451Z, mis à jour 2016-03-09T13:57:55.570Z

Les déclinaisons de la 911 se suivent et ne se ressemblent pas, la GT2 (RS ?) préparant son retour dans la gamme, comme le montrent ces photos prises en Laponie lors des tests hivernaux de Porsche.

Carrera, Targa, Turbo, GT3, R, sans oublier les versions Cabriolet ou 4 roues motrices, le catalogue de la 911 offre 16 modèles différents, de 99 à 219.000 euros. Or, il manquait une variante à l’appel, présente sur l’ancienne génération 997 : la GT2.

GT2, le retour !

Version atmosphérique allégée mais plus orientée confort que la GT3 tout en offrant la brutalité d’une Turbo, la GT2 était à l’époque la plus puissante des Porsche 911, affichant jusqu’à 620 chevaux dans sa déclinaison RS lancée en 2010.

Surprise, le constructeur de Zuffenhausen prépare bien une Type 991 GT2, confirmée par des photos scoop - diffusées sur Autoblog - prises en Laponie, lieu des essais hivernaux intensifs menés par la plupart des marques automobiles.

La turbo, mais atmo ?

Sans camouflage, cette 911 affiche des ailes élargies et boucliers façon Turbo, dont les 4 sorties d’échappement circulaires, spoiler avant à petites aubes et aileron arrière semblent spécifiques. Les jantes, étrangement, sont les 20 pouces Turbo disponibles sur, entre autres, les 911 Edition, Macan ou Panamera. 

Rien n’est affirmé sous le capot, bien que le 4,0 litres flat-six atmosphérique de la GT3 soit en tête de liste, mais la cavalerie devrait souffler fort, avec une puissance supérieure à 600 chevaux, contre 500 pour la GT3 RS.

Combien, et quand ?

Sachant les tarifs pratiqués par la marque allemande, la future Porsche 911 GT2 devrait miser sur environ 200.000 euros, et probablement une édition limitée RS disponible ultérieurement. Une présentation pour le Mondial de l’Automobile à Paris en octobre n’est pas à exclure, à moins d’une arrivée plus précoce ce printemps, pourquoi pas aux Salons de New York (fin mars) et Pékin (avril).