Pour ses futures voitures autonomes, General Motors s’associe à Lyft

Voir le site Automoto

lyft kit press
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-01-05T15:03:08.495Z, mis à jour 2016-01-05T15:03:08.495Z

Le constructeur automobile investit 500 millions de dollars dans Lyft, le service de voiture avec chauffeur, avec pour objectif de miser sur le développement d’un réseau de VTC sans chauffeur.

Il ne reste plus qu’à PSA d’investir dans Blablacar.

Grand Format : A quand des voitures autonomes ?

General Motors se met à la moustache

General Motors a annoncé lundi 4 janvier 2016, une « alliance stratégique de long terme » avec le service de VTC Lyft, le concurrent d’Uber outre-Atlantique. Le géant américain de l’automobile compte investir 465 millions d’euro dans l’entreprise de San Francisco, dont l’emblème est une grosse moustache rose fluo. General Motors y voit l’opportunité devient de devenir le « fournisseur préféré  » de véhicule de location de courte durée pour les chauffeurs Lyft dans plusieurs villes américaines. A long terme les deux entreprises américaines comptent créer un « réseau de véhicules autonomes à la demande ». « Pour nous, l'avenir de la mobilité personnelle est dans la voiture connectée et autonome. Nous estimons qu'un partenariat entre GM et Lyft va permettre de mettre vite en place cette vision plus rapidement » a expliqué le président du constructeur Américain, Dan Ammann.  


Un partenariat contre Uber ?  

Cet investissement semble logique de la part de General Motors. Lyft va pouvoir concurrencer et rattraper son retard face à Google et Uber. En mai 2015, Uber a débauché des experts de l’université de recherche de Pittsburg, Carnegie-Mellon, afin de concevoir son système de transport sans conducteur. De son côté, Google mise sur une petite citadine autonome pour fluidifier le trafic urbain : la bien connue Google Car

Voiture Autonome : Delphi réalise un record de 5.500 km