Dans l'actualité récente

Geely rachèterait Saab ? Le groupe chinois dément...

Voir le site Automoto

Saab 9-5 2010
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-10-06T08:49:00.000Z, mis à jour 2011-10-06T11:50:00.000Z

En attendant les fonds d'investissement, le constructeur suédois Saab aurait - encore - reçu une proposition de rachat du groupe chinois automobile Geely, qui dément cette annonce.

Le chinois Geely est annoncé comme potentiel repreneur du constructeur Saab en pleine tourment.

Mise à jour : Selon Reuters, qui relayait un intérêt de Geely dans le rachat de Saab, Geely a annoncé qu'il réfutait cette information. Pas de reprise donc du groupe chinois, ce qui n'arrange pas les affaire de Saab, attendant des fonds.


C'est le quotidien danois Dagens Nyheter qui a lancé cette phrase : "Geely est intéressé par le tout, en terme de production et de développement". Le groupe chinois, répondant au nom complet de Zhejiang Geely Holding Group, aurait donc des vues sérieuses sur le petit constructeur Saab, alors que ce dernier subit sa crise la plus grave.


Nous aimerions parler de Saab pour ses nouveautés, mais la marque de Tröllhattan fait l'actualité à cause de ses déboires financiers, faute de ventes et de financements. De la mise à mort annoncé par GM fin 2008, Saab a été racheté de justesse par le néerlandais Spyker, puis a tenté de rebondir avec les nouvelles 9-5 et 9-4X. Sauf que les comptes sont vides, le constructeur n'arrive plus à payer ses fournisseurs, puis est passé sous protection pour être restructuré, et attend impatiemment ses 30 millions de la vente récente de Spyker, et 70 millions d'euros de ses nouveaux actionnaires principaux : Yougman et Pang Da.


Ce serait en effet un aveu de défaite partielle pour la Suéde, qui laisserait son deuxième constructeur national aux mains d'un groupe chinois, en l'occurence le même : Geely. ce dernier a déjà racheté la marque Volvo en 2010 pour la somme de 1 milliard d'euros. Cependant, Volvo reste indépendant de Geely dans son fonctionnement, même si des unités de production en Chine verront le jour d'ici deux ans.

Comme à l'accoutumée, nous attendons la suite de la saga Saab et, on l'espère, le bout du tunnel.