Genève 2009 : Alfa Romeo MiTo GTA

Voir le site Automoto

Alfa Romeo MiTo GTA - 3/4 avant
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-03-04T18:07:00.000Z, mis à jour 2009-03-05T18:07:00.000Z

Si la jolie MiTo a fait chavirer les coeurs, la marque milanaise réanime son âme sportive en nous offrant cette version survitaminée de la petite Alfa : le concept MiTo GTA.

Comme à son habitude, le Salon de l'Automobile de Genève réserve son lot de bonnes surprises. Ici, c'est l'Alfa Romeo MiTo GTA, version énervée de la MiTo, qui se pose en vedette avec l'appellation Gran Turismo Alleggerito, en stand-by depuis l'Alfa 147.



Des performances alléchantes

Concernant le bloc moteur de cette MiTo GTA, exit le V6 des modèles précédents ; la petite bombe intègre désormais un 4 cylindres turbocompressé porté à 240ch moins onéreux mais tout aussi efficace... l'injection directe, l'allumage commandé et le double variateur de phase continu aidant.

La partie mécanique est appuyée par une électronique embarquée digne des plus grandes sportives actuelles, puisqu'Alfa introduit son dispositif D.N.A, pour Dynamic (conduite sportive), Normal (conduite normale) et All Weather (conduite sur sol mouillé). Ce système à 3 modes, permet en fait d'adapter le comportement du véhicule aux conditions de conduite et de pouvoir prendre le volant en toutes circonstances -du moins dans une certaine mesure-.

L'assiette a été abaissée de 20mm et les suspensions entièrement corrigées, puisqu'elles intègrent un système actif dénommé « Sky Hook », qui a la particularité d'isoler totalement l'habitacle des perturbations extérieures.
Avec de telles technologies et de telles performances, d'imposants freins créés par Brembo ont été installés ; dotés d'étriers monoblocs et de disques dual-cast, ces freins dernière génération mêlent la solidité de la fonte à la légèreté de l'aluminium.

Le confort et les sensations de conduite sont ainsi décuplés, et ce n'est pas la superbe silhouette de l'auto qui nous prouvera le contraire.


Un design radical

Pour commencer, la MiTo GTA annonce la couleur (autrement dit un blanc « Tritecno » du plus bel effet) en arborant fièrement une ligne à la fois agressive et élégante.

A l'avant, celle-ci se caractérise par une large prise d'air sur sa face avant, et 2 petites ouïes de par et d'autre du moteur rappelant celles de la 8C Competizione et intégrant les clignotants. Les feux ont été assombris pour éviter les reflets, et la calandre ainsi que le pare-choc ont été modifiés.

A l'arrière, l‘impressionnant extracteur d'air percé de 2 grosses sorties d'échappement, joue la carte de la sportivité à fond. Le hayon retravaillé est surmonté d'un becquet en carbone, alors qu'une « jupe » souligne la partie inférieure et latérale gauche de la vitre.

L'autre évolution majeure se situe dans le bas de caisse, entièrement repensé pour véritablement « clouer » la MiTo GTA au sol et optimiser les flux d'air le long des flancs et sur le fond de la voiture.
Les larges pneus signés Pirelli sont chaussés de jantes en aluminium de 19", forgées spécialement pour augmenter le refroidissement des disques de frein.

De fait, le style s'accorde parfaitement à un aérodynamisme optimal (châssis, prises et extracteurs d'air, etc.) et à un rapport poids/puissance démoniaque généré en partie par l'utilisation massive de matériaux nobles tels que l'aluminium ou le carbone. Une voiture dangereusement addictive et d'une efficacité redoutable en somme.


Un intérieur digne des pros


L'habitacle est à la hauteur de la ligne extérieure : alors que l'Alcantara noir habille les sièges type « anatomiques », les parties exposées au regard du conducteur et à la lumière du soleil sont recouverts de noir opaque (planche de bord entre autres), le tout souligné par un liseré rouge brodé sur tout le périmètre interne.

Comble de la sportivité ; les ceintures de sécurité 4 points sont fixées à la barre anti-rapprochement arrière, et des compartiments de rangement pour matériel de compétition ont été inclus à la voiture (casque, extincteurs, etc.). Les pédales et seuils de porte en aluminium siglés « GTA », finissent de conférer à l'habitacle un look sportif du plus bel effet.

Hormis la fonction D.N.A, l'intérieur regorge également de gadgets plutôt utiles co-développés avec Magneti Marelli, tels que des écrans de contrôles affichant les paramètres mécaniques ou dynamiques programmés, les configurations en cours, le comportement de l'auto et les régimes d'accélération notamment. Tout ceci, en plus de la navigation classique !


Mêlant Downsizing et sportivité, cette MiTo à la forte personnalité voit sa commercialisation prévue pour la fin d'année.
En attendant, il est possible de venir admirer la belle au Salon de Genève.


en savoir plus : Salon - Genève