Gilets et triangles : Ils sont obligatoires

Voir le site Automoto

Gilets et triangles sont à présent obligatoires
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-08-21T13:16:00.000Z, mis à jour 2008-08-21T13:16:00.000Z

Depuis le 1er juillet, il est obligatoire de disposer dans son véhicule d'un gilet fluorescent et d'un triangle de pré-signalisation. Si vous n'en avez pas, courrez en acheter un.

Trop d'accidents sur la ''BAU''

"C'est jaune, c'est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut sauver la vie". C'est le message du couturier Karl Lagerfeld dans la nouvelle campagne de prévention de la Sécurité Routière, visant à sensibiliser les automobiles sur la nécessité d'avoir dans son véhicule un gilet et un triangle de sécurité. Une publicité qui tombe à pic puisqu'une nouvelle loi est entrée en vigueur au premier juillet, rendant la possession de ce kit obligatoire pour chaque voiture. Cette mesure fait suite à la décision du Comité Interministériel de la Sécurité Routière du 13 février dernier découlant d'un constat : bien peu d’usagers des routes et autoroutes ne se signalent suffisamment lorsque leur véhicule est immobilisé sur la chaussée ou sur la bande d’arrêt d’urgence. Une situation pourtant critique, responsable de nombreux accidents chaque année.

A partir de 5 euros

Disposé par exemple dans la boîte à gants, le gilet rétro-réfléchissant doit être enfilé avant de sortir du véhicule. Sa conformité avec la législation européenne est attestée par le marquage CE (et par la présence d’une notice d’instruction). Pour ce qui concerne le triangle, il peut être placé dans le coffre du véhicule, et doit porter la norme E 27 R. Il sert à signaler le véhicule immobilisée et tout incident sur la chaussée, en étant placé au minimum 30 mètres (ou plutôt le double, voire le triple) avant le véhicule. Sur autoroute, il faudra alors impérativement allumer vos feux de détresse et mettre tous les occupants du véhicule à l’abri derrière les glissières de sécurité. On trouve ces kits dès 5 euros en grandes surfaces ou centres-auto. Cependant, face à la forte demande et le risque de pénurie, les autorité ont décidé de ne pas verbaliser avant le 1er octobre prochain. Passé ce délais : ne pas en posséder dans son auto pourra être sanctionné d’une amende de 4ème classe, c’est à dire minorée de 90 euros, pour chacun des éléments manquants.