La Google Car a toujours besoin d'un conducteur humain

Voir le site Automoto

Voiture Autonome Google Car prototype 2014
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-01-14T11:30:26.631Z, mis à jour 2016-01-14T11:30:26.631Z

Un rapport publié par Google dévoile que ses voitures dont de plus en plus autonomes, mais que l’intervention humaine reste indispensable, surtout dans les zones urbaines.

La Google Car chez les concessionnaires ? Ce n'est pas pour demain. 

a voiture autonome de Google autorisée sur les routes de Californie


La Google Car : « ce n'est pas encore totalement parfait »

Alors que les autorités Californiennes ont multiplié les contraintes réglementaires vis-à-vis des voitures autonomes et que le département californien des immatriculations a publié la liste des incidents survenus avec des voitures autonomes ; la société de Mountain View dévoile son rapport et tire le bilan d’un an d’expérimentation.

Le point positif : aucun accident n'est encore à imputer à ces voitures autonomes, la collision avec ce type de véhicule a toujours été provoquée par une défaillance humaine.  Dans son rapport de 33 pages, la firme de Californie met en exergue les problèmes liés au logiciel de la voiture autonome. « Ce n'est pas encore totalement parfait », avoue Chris Urmson directeur du projet. 

La Google Car qui a parcouru 468.682 km sur les routes californiennes a inscrit dans son rapport 341 désengagements sur les 14 derniers mois. Dans le rapport, la firme américaine indique que, 56 fois, les conducteurs ont détecté un comportement anormal du véhicule qui aurait pu entraîner des soucis de sécurité. 13 fois, les conducteurs des Google Cars ont dû prendre le contrôle du véhicule pour éviter « un contact avec un autre objet ».


Plus d’accidents avec une Google Car qu’avec une voiture classique

Et il est vrai que les statistiques ne sont toujours pas en faveur de la voiture autonome. Les Google Cars roulant en Californie et dans le Nevada n'ont jamais été l'origine d'accidents graves, mais sont loin d'être épargnés par les accrochages. Les Google Car ont été impliquées dans 11 accidents depuis le début des tests, soit 9,1 accidents pour 1,6 million de kilomètres conduits, contre 4,1 pour les voitures classiques. Le rapport dénombre 0,36 blessure, légère, par accident, contre 0,25 dans le cadre d'une conduite classique.

La voiture autonome de Google en action