Google : sa voiture autonome autorisée sur routes en Californie

Voir le site Automoto

Voiture Google autonome prototype 2015
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-05-15T09:20:00.000Z, mis à jour 2015-05-18T13:46:29.000Z

Quelques jours après avoir communiqué ses avancées technologiques, Google communique aujourd'hui l'entrée de sa propre voiture autonome sur les routes publiques de Californie (États-Unis).

En début de semaine, le directeur du projet automobile de Google, Chris Urmson, se livrait pour donner des nouvelles de la voiture autonome, dont les 20 prototypes (Toyota et Lexus) avaient parcouru plus de 1,6 million de kilomètre sans conducteur en 6 ans et en n'étant victime que de 11 accidents mineurs, sans jamais en être la cause.


Autonome, mais avec un volant
Ce vendredi 15 mai, nous apprenons que le prototype de sa propre voiture, présenté il y pratiquement un an sur les routes privées de l'entreprise, est autorisé à rouler sur la voie publique par l'Etat de Californie (Etats-Unis), abritant le QG de la société à Moutain View.

Celle que l'on peut surnommer la Google Car est très différente des prototypes utilisés auparavant par le géant américain. Des plus récents Lexus RX450h (essence hybrides), la firme américaine est passée à une petite citadine électrique à deux places, au style très enfantin - la rédaction assimile son faciès à celui d'un koala - mais avec de nouveaux aménagements vis-à-vis du premier prototype. Auparavant dénuée de tout équipement de conduite, la voiture Google est obligatoirement dotée d'un volant et de pédales permettant au passager d'ne prendre le contrôle en cas de besoin, comme le stipule la réglementation californienne.

Autonome, cette voiture se conduit toute seule d'un point A à un point B grâce à son radar installé sur le toit et ses différents capteurs, s'autorisant une vitesse maximale de 40 km/h. Autant dire qu'elle restera cantonnée à la conduite citadine. La commercialisation - que ce soit la voiture ou la technologie embarquée - n'est pas à l'ordre du jour, même si certains ‘avancent à lancer l'horizon 2020.

Le prototype de la voiture autonome Google le 28 mai 2014