La Google Car provoque un accident : une première pour la voiture autonome

Voir le site Automoto

Voiture Google autonome Lexus RX 2015
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-03-01T17:04:27.372Z, mis à jour 2016-03-02T07:41:00.253Z

Le 14 février, sur les routes californiennes, la voiture autonome de Google serait rentrée en collision avec un bus. Le logiciel du véhicule d'Alphabet (ex-Google) aurait mal analysé la situation.

La Google Car aurait provoqué un accrochage, en Californie à vitesse réduite, avec un bus public.

La Google Car prend le bus !

Le jour de la St-Valentin, la Google Car semble être tombée amoureuse d’un bus californien et la voiture autonome est une adepte de l’amour vache ! L’automobile de Google aurait refusé la priorité à un bus de ville, sur une route californienne. D’après le rapport de la firme californienne, la Google Car était sur les routes de Mountain View, comme à son habitude, mais cette fois, la route était bouchée par des sacs de sables. 

La Google Car s'est donc arrêtée pour laisser les autres véhicules passer et, à son tour s’engouffrer dans la voie centrale. Au moment de se dégager, la Google Car a percuté un bus qui arrivé à 25 km/h, alors qu’elle roulait à 3 Km/h. L’intelligence artificielle aurait jugé, car le bus arrivait par derrière, que ce dernier allait freiner pour lui permettre de s'insérer.


La Google Car a « une responsabilité »

Le rapport de Google admet que sa voiture autonome a « clairement une responsabilité dans l’accident parce que si notre voiture n’avait pas bougé, il n’y aurait pas eu de collision» mais il ajoute tout de même que «notre conducteur de secours, qui regardait l'autocar dans le rétroviseur, s'attendait aussi à ce que l'autocar ralentisse ou se mette à l'arrêt». Personne n’a été blessé mais il est possible que la  voiture autonome ne tombera plus dans le panneau. 

En effet, il est de notoriété publique que les bus cèdent très rarement le passage « à partir de maintenant, nos voitures comprendront plus profondément que les autobus sont moins susceptibles de laisser passer », explique le rapport.