La Google Car récupère un ex-patron de Hyundai et Ford

Voir le site Automoto

Google Car
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2015-09-14T15:21:58.012Z, mis à jour 2015-09-15T10:56:36.251Z

Google a annoncé ce 14 septembre 2015 le recrutement de John Krafcik, ancien dirigeant de Ford et Hyundai aux Etats-Unis. Avec ce cador de l’automobile, la firme de Mountain View confirme ses ambitions pour sa voiture autonome

La voiture du futur créée par Google pointe le bout de son capot. Avec la nomination de Krafcik, le géant du web gagne un dirigeant connu et respecté ayant des liens avec l'ensemble du secteur mondial de l'automobile. Une excellente nouvelle pour le laboratoire Google X qui compte commercialiser sa voiture à l’autonome 2020.


Il ne manquait qu’un reconnu de l’automobile pour permettre à Google de continuer l’offensive face à Toyota, Apple ou encore Opel, dans l’avancé sur les voitures autonomes. John Krafcik a plus de vingt ans d’expérience dans l’industrie automobile, à des fonctions stratégiques et commerciales. Il a notamment été directeur général de Hyundai Motor aux USA durant cinq ans, et a passé dix années au sein de ce même groupe, avant de de présider le comparateur de prix Truecar. 

Un porte-parole de Google indique que l’expertise technique de John Krafcik et son expérience dans l’industrie automobile seront particulièrement utiles, car Google collabore avec de nombreux partenaires pour atteindre ses objectifs. D'après le journal Nikkei la firme de Mountain View souhaite impliquer des entreprises japonaises dans ses recherches sur la voiture à conduite autonome.


John Krafcik enthousiaste

« Ceci est une grande opportunité pour aider Google à développer l'énorme potentiel de voitures autonome », a déclaré Krafcik dans un communiqué. «Cette technologie peut sauver des milliers de vies, donner à des millions de personnes une plus grande mobilité et nous libérer de beaucoup de choses que nous trouvons frustrantes dans la conduite actuelle. Je ne peux pas attendre pour commencer ».


Krafcik débutera chez Google à la fin Septembre 2015 et sera basé au siège de l'entreprise à Mountain View. Chris Urmson, ancien chercheur en robotique de l'Université Carnegie Mellon, qui est actuellement directeur du projet, continuera de diriger le développement technique.