Dans l'actualité récente

GP2 2016 : victorieux à Abu Dhabi, Pierre Gasly se rapproche du titre

Voir le site Automoto

Pierre Gasly (Prema Powerteam) - GP2 Abu Dhabi 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-11-26T16:21:27.246Z, mis à jour 2016-11-26T16:21:28.239Z

Le Français Pierre Gasly a remporté la Course n°1 à Abu Dhabi tout en signant le meilleur tour en course, ce qui lui permet de reprendre la tête du championnat du GP2 avec une large avance sur son rival, Antonio Giovinazzi.

Ils étaient trois à pouvoir encore prétendre au titre en GP2 avant le coup d'envoi de la première course du week-end. Une fois le drapeau à damiers tombé sur cette dernière, ils ne sont désormais plus que deux, Raffaele Marciello (Russian Time) n'ayant pas pu suivre le rythme du Français Pierre Gasly (Prema Powerteam), brillant vainqueur qui doit malgré fournir un dernier effort pour venir à bout de son coéquipier, Antonio Giovinazzi.

Archives : ces Français du GP2 qui visaient la F1 il y a dix ans (Automoto - 2006)


Gasly taille patron

Auteur de la pole position la veille, le natif de Rouen a tout simplement été intouchable sur le tracé de Yas Marina. Et pour cause : en plus de s'offrir les quatre points offerts au pilote qui a réalisé le meilleur temps lors des qualifications, le Français a pris les 27 points offerts par le package « victoire + meilleur tour en course » (25 pour la victoire, 2 pour le meilleur temps). Sa régularité remarquable pendant les 31 tours d'épreuve a donc fait mouche et le désormais favori pour le titre en GP2 compte 12 points d'avance sur Giovinazzi.


Giovinazzi a besoin d'un miracle

L'Italien, seulement sixième en qualifications, a connu une journée plus mouvementée dans le peloton qui, au passage, a offert un spectacle remarquable pour le dernier week-end de compétition de la saison. Finalement, l'ex-leader du GP2 s'en sort bien avec une cinquième place « offerte » par les cinq secondes de pénalité reçue par le Français Norman Nato (Racing Engineering), la faute à une transgression de la limitation de vitesse autorisée dans la voie des stands. Mais pour espérer – encore remporter le titre, il devra compter sur une contre-performance ou une défaillance de Gasly dimanche.


Le Français partira 8e de la Course n°2 de la saison en raison du règlement qui inverse les positions des huit premiers lors de la Course n°1. De quoi offrir un peu plus de suspense à une année 2016 qui n'en a jamais manqué dans cette catégorie.