Grand Format : retour sur la légende Harley-Davidson

Voir le site Automoto

Harley-Davidson Automoto
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-10-23T16:39:48.863Z, mis à jour 2016-10-23T16:47:36.767Z

Automoto et Pierre Gallaccio sont partis à Milwaukee (Etats-Unis) pour pénétrer dans l'univers d'Harley-Davidson. Plus qu'un simple constructeur, la marque américaine est une légende dans le monde des deux-roues. Grand Format.

Les passionnés de deux-roues vous le diront. Harley-Davidson, ce n'est pas seulement une moto. C'est une culture. La rédaction d'Automoto.fr, grâce à Pierre Gallaccio, vous y plonge le temps de quelques lignes.

Grand Format : Cuba en Harley avec Ernesto Guevara

Le commencement

Harley-Davidson, c'est d'abord un début modeste en 1903 où William Harley et Arthur Davidson, tous les deux la petite vingtaine, concoctent un prototype de bicyclette motorisée dans un cabanon minuscule à Milwaukee. La suite ? Une expansion progressive jusqu'à devenir le plus grand fabricant de motos au monde en 1920 avec des modèles distribués dans 67 pays différents, une résistance à la crise de 1929 et une production en masse pendant la Seconde Guerre mondiale pour l'armée américaine et les forces alliées.


Harley-Davidson Automoto


La crise... 

Mais comme pour toute entreprise, les coups durs ne sont jamais très loin. Et Harley-Davidson y a droit dans les 1970, la faute à un manque de renouvellement de sa gamme mais aussi au développement étincelant des montures japonaises, dont la redoutable CB 750 d'Honda. Pire, la marque de Milwaukee est au bord du gouffre financièrement et cède les commandes à la société Americain Machine and Foundry Company, spécialisée dans les loisirs. Un mariage raté puisqu'au niveau commercial, Harley-Davidson ne représente plus que 20% des immatriculations en 1979 contre 80% en 1969.

Les fondateurs d'Harley-Davidson : de gauche à droite, William, Walter et Arthur Davidson et William Bill Harley


Harley-Davidson Automoto


... puis le renouveau

Fort heureusement pour Harley-Davidson, en 1981, une nouvelle ère démarre avec une partie de la famille qui reprend les rênes pour ne plus lâcher et, surtout, pour permettre au constructeur américain de reprendre son envolée vers les sommets. Des modèles devenus aujourd'hui incontournables voient petit à petit le jour comme les Road King, Softail et autres Electra Glide. Sans oublier le Trike à trois roues ou encore les versions spéciales pour la police, toutes fabriquées dans l’usine de York, en Pennsylvanie. Mais comme toute chose qui fonctionne aujourd'hui avec un moteur, ici le bicylindre en V, Harley-Davidson doit penser au futur qui s'inscrit dans un écrin plus écologique.

Présentation officielle du moteur Harley-Davidson Milwaukee-Eight

Bientôt une Harley électrique sur le marche ?

Qu'à cela ne tienne : la marque de Milwaukee a déjà anticipé cela avec son prototype Livewire. « Il y a des étapes qui changent l'histoire. Des moments cruciaux qui conditionnent le futur. Nous sommes sur le point d'en vivre un nouveau », déclarait-elle au moment de la présentation de son engin en 2014. Cette moto a été essayée par de nombreux clients à travers le monde, notamment pour avoir des retours sur la nouvelle mélodie du moteur. Reste à savoir si les puristes arriveront à s'en satisfaire car on ne va pas se mentir : l'identité d'une Harley vient notamment de sa musique tellement à part...

Harley-Davidson Project LiveWire 2014 : présentation officielle


Entre passé et futur

L'autre défi pour constructeur américain est tout aussi délicat : comment faire pour attirer une clientèle plus jeune sans faire fuir les vieux de la vieille ? En matière de design, s'inspirer du passé ne doit pas occulter le fait que la classe biberon des motards, moins accrocheuse des grosses Harley traditionnelles. Un objectif qu'il faudra accomplir pour continuer à écrire la légende qui fait qu'en 2015, Harley-Davidson a vendu 264 000 motos dans le monde, soit 50 000 de plus qu'il y a cinq ans.

Le nouveau Roadster 2016 d’Harley Davidson