Grand Prix de Malaisie : Hamilton laisse un boulevard à Rosberg, Ricciardo triomphe

Voir le site Automoto

RTSQDMM
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-10-02T09:07:08.326Z, mis à jour 2016-10-02T09:23:29.808Z

Lewis Hamilton, lâché par son moteur à 15 tours du but, a lâché du lest dans la course au titre. Daniel Ricciardo a profité de l'abandon du pilote Mercedes pour remporter son premier succès en 2016.

Coup de théâtre à Sepang. Alors qu'il dominait de la tête et des épaules le Grand Prix de Malaisie, Lewis Hamilton a été contraint de renoncer à quinze tours de l'arrivée suite à une casse moteur. Démobilisé après un week-end qui avait pourtant tourné à la perfection, le Britannique a perdu gros dans la bagarre pour le titre de champion du monde. C'est son deuxième abandon de la saison après Barcelone, mais le premier sur casse moteur.

Arrivé à Kuala Lumpur avec huit points de retard sur Nico Rosberg, le pilote Mercedes va débarquer au Japon avec 23 points de retard. Le GP de Malaisie est lui revenu à Daniel Ricciardo. Max Verstappen a lui assuré le doublé pour Red Bull, opportuniste mais auteur d'un beau week-end en Asie. Les deux hommes se sont livrés un début de bagarre à l'approche des vingt derniers tours, avant que l'explosion du moteur d'Hamilton ne provoque une entrée aux stands qui a décidé de la hiérarchie finale. 


Rosberg en a vu de toutes les couleurs

Du côté de Mercedes, on a de quoi tirer la tronche. Ultra-dominatrices lors des essais et en qualification, les Flèches d'Argent ont passé un sale moment à Sepang et devront attendre le Grand Prix du Japon pour assurer le titre chez les constructeurs. Rosberg, finalement 3e derrière les Red Bull, a de quoi se montrer satisfait avec cette "modeste" place. Il a avant tout sauvé sa course. 

Percuté par un Sebastian Vettel kamikaze au premier virage, l'Allemand a dû effectuer une remontada pour sauver les meubles. En plein coeur de la course, alors qu'il était remonté sur le podium, il s'est vu infliger une pénalité de 10 secondes par les commissaires pour une manoeuvre jugée dangereuse sur Kimi Räikkönen au premier virage. Malgré la mauvaise fortune, il a assuré un délai supérieur à dix secondes sur le Finlandais pour conserver son strapontin. Complètement fou.

Le classement du GP de Malaisie :

1. Daniel Ricciardo (Red Bull)
2. Max Verstappen (Red Bull) +2"4
3. Nico Rosberg (Mercedes) +25"5
4. Kimi Räikkönen (Ferrari) +28"7
5. Valteri Bottas (Williams) +1'01"5


6. Sergio Pérez (Force India)
7. Fernando Alonso (McLaren)
8. Niko Hulkenberg (Force India)
9. Jenson Button (McLaren)
10. Jolyon Palmer (Renault)




RTSQDJA