Grand Prix de Monaco : le réveil du cheval cabré ?

Voir le site Automoto

Brawn GP
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-05-26T16:40:00.000Z, mis à jour 2009-05-26T16:40:00.000Z

La célébrissime étape monégasque a vu le sacre du pilote Brawn GP Jenson Button, mais aussi le retour inespéré de Ferrai sur le devant de la scène. Retour sur une journée forte en émotions.

Nouveau doublé pour les pilotes de la team Brawn GP : Button est en état de grâce et remporte une fois de plus la victoire. Le pilote anglais creuse encore l'écart avec ses concurrents et semble désormais invincible.
Jusqu'à présent suivi de près par l'écurie Red Bull, Brawn a dû composer avec le retour d'un adversaire de taille : Ferrari grimpe sur la troisième marche du podium, et signe également un doublé (Kimi Raïkkonen devance son équipier Massa, qui enlève la 4ème place).

C'est en revanche la déception du côté de l'équipe Red Bull : Webber ne décroche que la 5ème place devant Rosberg et Alonso, et Vettel se retrouve éjecté de la course après une glissade spectaculaire au 16ème tour. La pression de Massa, hauteur du meilleur tour de la course, a en effet eu raison du pilote allemand, extrêmement déçu par cette contre-performance.

Autre déception, dans le camp McLaren qui ne parvient toujours pas à marquer de points et qui se retrouve même au fond du gouffre. Lewis Hamilton n'obtient que la 12ème place et son co-équipier Kovalainen, lui aussi victime d'un accident au 52ème tour, rompt tout espoir de marquer des points sur ce circuit de Monaco. Les 2 compères sont d'autant plus malchanceux qu'Hamilton partait dernier sur la grille de départ, après avoir lui aussi tapé le rail (cause de l'abandon de Kovalainen) lors de la phase de qualification.

Sébastien Bourdais profite de cette étape « francophone » pour se classer 8ème... et sauver l'honneur du team Toro Rosso. Timo Glock, parti des stands en début de course, bénéficie quant à lui d'une erreur de Nakajima (Williams) pour entrer dans les 10 premiers du classement.

Classement :

1. Jenson Button (Grande-Bretagne, Brawn)
2. Rubens Barrichello (Brésil, Brawn) + 07"666
3. Kimi Raïkkonen (Finlande, Ferrari) + 13"442
4. Felippe Massa (Brésil, Ferrari) + 15"110
5. Mark Webber (Australie, Red Bull) + 15"730
6. Nico Rosberg (Allemagne, Williams) + 33"586
7. Fernando Alonso (Espagne, Renault) + 37"839
8. Sébastien Bourdais (France, Toro Rosso) + 1"03"142
9. Giancarlo Fisichella (Italie, Force India) + 1"05"040
10. Timo Glock (Allemagne, Toyota) + 1 tour

Comme à l'accoutumée, les nombreux virages de ce circuit très technique ont poussé à la faute plusieurs pilotes. Outre Sebastian Vettel et Heikki Kovalainen, Robert Kubica (BMW-Sauber) a cumulé les soucis techniques : après une crevaison au 3ème tour, le pilote polonais abandonne 27 tours plus loin en raison d'un problème de frein.

L'accrochage du jour est signé Sebastian Buemi (Toro Rosso) et Nelson Piquet (Renault). L'équipier de Bourdais fonce droit dans le mur accompagné de l'infortuné brésilien.