Dans l'actualité récente

Insolite : Les 24h du Nürburgring 2016 virent au carnage à cause de la grêle

Voir le site Automoto

crash 24h Nürburgring
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-06-02T12:28:09.646Z, mis à jour 2016-06-03T12:43:40.536Z

Un peu moins d’une heure après le départ de la course d’Endurance sur le circuit allemand, les 24h du Nürburgring ont été interrompues à cause de la grêle et d’une pluie torrentielle.

 Malgré la victoire de Mercedes, le grand gagnant des 24h du Nürburgring, c’est l’orage. 


Après le Green Hell, voici le « grêle hell »

Le circuit allemand est connu pour son lot d’accidents. Le Nürburgring est compliqué au possible pour tous les pilotes, même les plus aguerris. Pour ne rien arranger, à l’occasion de la course d’endurance des 24h du Nürburgring qui se sont tenues ce week-end du 28-29 mai 2016, les sportifs automobiles ont dû jouer avec le mauvais temps. Un véritable déluge s’est abattu sur le parcours de plus de 20 km, au grand désarroi des pilotes. 


Au bout d’une heure de course la grêle a commencé à avoir raison des performances des concurrents malgré leur pneus slicks. Les accidents se sont enchainés et le circuit est devenu tellement impraticable que les 24h du Nürburgring se sont arrêtés au bout de 18h, sur décision de la WEC. 


Mercedes passe au travers de la grêle 

Les allemandes ont tiré leur épingle du jeu malgré le mauvais temps. Les huit Mercedes-AMG GT3 en piste aux 24 Heures du Nürburgring ont été épargnées par les sorties de piste. La victoire s’est jouée dans le tout dernier tour entre les Mercedes-AMG. La Team Black Falcon guidée par Maro Engel, s’est imposée sur la Mercedes-AMG GT3 de la Team HTP Motorsport. 


La dernière marche du podium revient également à une Mercedes, celle de l’écurie Haribo Racing. La marque allemande a prouvé qu’il était possible d’être prophète en son pays malgré le déluge, en plaçant cinq de ses huit bolides dans le top 6.