Insolite : des bikers s'engagent contre la maltraitance des enfants !

Voir le site Automoto

Bikers Against Child Abuse
Par Romain TAMBURRINO|Ecrit pour TF1|2013-12-23T15:19:00.000Z, mis à jour 2013-12-24T09:58:23.000Z

Ils ont des looks qui peuvent parfois effrayer mais ils n'ont pas pour autant oublié d'avoir le coeur sur la main ! Plus d'une centaine de bikers se sont engagés contre la maltraitance des enfants. Une association née aux Etats-Unis qui s'est étendue à travers le monde. Aujourd'hui, le "Bikers Against Child Abuse" (BACA) est présent dans sept pays ... dont la France !

Cela peut paraître surprenant mais des bikers venant d'Arizona ont monté une association dans le but de venir en aide aux enfants maltraités.

Ils font peur... pour la bonne cause
Avec leurs gabarits imposants, leurs tatouages, leurs motos bruyantes... on peut se demander si les enfants ont réellement envie de se confier à ces motards. Et pourtant ça marche. Le but du BACA : un suivi afin de redonner aux enfants la confiance qu'ils avaient avant leur agression et ce, grâce aux motos.

Des cadeaux en guise de premier contact
Pour établir un premier contact avec l'enfant, les motards organisent un « ride », c'est-à-dire qu'ils roulent en groupe coordonné jusqu'à la maison de l'enfant et de ses parents afin de remettre une veste de moto avec un patch BACA cousu. Des autocollants sont donnés et une photo de groupe est organisée avec le reste de la famille. Une présence régulière peut-être organisée ainsi que des tournées dans le quartier de l'agresseur si les violences envers l'enfant concerné continuent. Lors des fêtes, des grands repas peuvent être organisés.

"Mes potes sont plus effrayants que mon agresseur !"
Le BACA reçoit des appels venant d'organismes ou de particuliers. Les motards contactent directement l'enfant. Le BACA ne se déplace jamais sans l'aval des autorités. Une fois le contact pris, l'enfant reçoit l'adresse des membres les plus proches et restent en contact avec lui. Les membres ne sont jamais seul à intervenir et restent en observation durant un an. Pour aller chez l'enfant, le BACA doit avant tout prévenir les parents. Un accompagnement au tribunal est également proposé pour les parents afin d'affronter l'agresseur. Au final, les enfants retrouvent confiance lorsqu'ils sont entourés par leurs nouveaux amis bikers puisque "mes potes sont plus effrayants que mon agresseur" ! Un seul mot d'ordre pour ces bikers, pas de violence physique.


Me & Bikers frm #BikersAgainstChildAbuse #BACA #walkinmyshoes2013 #LakeEola #pinwheelsforprevention pic.twitter.com/98JIB768gG

— Lauren Book (@LaurensKids) 4 Avril 2013


Pour plus d'information, vous pouvez consulter le site international (en anglais) : http://bacaworld.org/
Un site français à disposition : http://france.bacaworld.org/