Insolite : une Pagani Huayra Pearl unique détruite dans Paris

Voir le site Automoto

Pagani Huayra Pearl Accident Paris 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-07-20T10:01:20.082Z, mis à jour 2016-07-21T13:26:32.048Z

Le propriétaire de l’unique Pagani Huayra Pearl a détruit son bijou automobile de plus d’1 million d’euros dans un accident au cœur de Paris, ce mardi 19 juillet 2016.

Après la très rare Koenigsegg One:1 (6 exemplaires) accidentée au Nürburgring, c’est ici une version unique de la Pagani Huayra, la Pearl, d’être amochée, et dans les rues de Paris.


Bonne pour la casse ?

Pour des raisons que nous ignorons, le propriétaire de la Pagani a, ce mardi 19 juillet 2016 vers 22h, envoyé son unique Huayra Pearl en dérapage pour au final percuter violemment un autre véhicule, probablement lors d’une trop forte accélération ou à grande vitesse, puis laissant le supercar s'échouer devant un immeuble du Cours Albert 1er, dans le 8ème arrondissement de Paris.


#huayra #paris #uam #huayrapearl #paganizonda #crash #rip

Une photo publiée par @infaustus_vid.da le

Le résultat est sans appel, la partie arrière gauche de l’unique supercar est totalement détruite, la roue arrachée, et l’ensemble moteur a sérieusement souffert, en atteste les quatre échappements pendant sous ce qui reste des ailerons.


#oups #crash #paganizonda #huayrapearl #uam #paris

Une photo publiée par @infaustus_vid.da le

La pauvre Peugeot 308, stationnée et qui n'avait rien demandée, est elle aussi sérieusement endommagée, avec un bouclier arrière attaqué et une aile arrière droite en pièces. 


Peugeot 308 Accident Pagani Paris 2016

La Pagani Huayra Pearl a laissé au passage son panneau arrière en fibre de carbone.... C’est ainsi un million et demi d’euros, prix minimal estimé de cette Pagani Huayra Pearl (V12 de 700 ch), qui part en fumée. 


Pagani Huayra Pearl Accident Paris 2016

On vous laisse avec un cliché de la bête que nous avons pris il y a quelques jours, devant l’hôtel Fours Seasons Georges V, situé à quelques dizaines de mètres de l’accident, où logeait le propriétaire fortuné dont la plaque est d'origine d’Arabie Saoudite.


Pagani Huayra Pearl à Paris en juillet 2016