Insolite : La justice suisse saisit 11 hypercars de Teodorin Obiang

Voir le site Automoto

Saisie hypercars Teodorin
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-11-03T11:27:07.240Z, mis à jour 2016-11-03T11:27:09.056Z

La justice suisse vient d'effectuer une saisie insolite avec onze hypercars appartenant à Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice-président de la Guinée équatoriale.

Pauvre Teodoro Nguema Obiang Mangue ! Le vice-président de la Guinée équatoriale (son père dirige le pays d'une main de fer) vient de perdre onze somptueux bolides de son garage genevois. Et ce n'est pas la première fois qu'il est dépossédé de ses voitures.

[La Koenigsegg One:1 bat un record à Spa-Francorchamps]

Une Koenigsegg One:1 et une Lamborghini Veneno

Né en 1969, Teodoro Nguema Obiang Mangue (surnommé « Teodorin ») est le fils de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Ce dernier, militaire de formation, a pris le pouvoir en 1979 et se fait systématiquement réélire depuis. Bien évidemment, les dépenses somptueuses de la famille comportent des irrégularités.

Ainsi, le 23 mai 2016, le parquet national financier a demandé le renvoi devant le tribunal correctionnel de Paris de « Teodorin » pour « blanchiment de corruption », « détournement de fonds publics », « abus de biens sociaux » et « abus de confiance ».

Interdit de territoire en France et aux États-Unis, la justice suisse vient de saisir onze hypercars de Teodorin, sur le tarmac de Cointrin, près de Genève. Teodorin Obiang essayait de faire quitter le territoire suisse à ces véhicules à la suite de l'ouverture d'une enquête de la justice genevoise. Parmi les hypercars interceptées, on trouve une Koenigsegg One:1 avec les couleurs « blue and tan ». C'est l'un des sept modèles qui existent dans le monde et son prix est estimé à plus de deux millions euros.

Teodorin Obiang est également dépossédé d'une Lamborghini Veneno Roadster avec le châssis numéro 7 sur les neuf modèles produits par la firme de Sant'Agata Bolognese. Sa robe est la « bianco Isis & Avorio » et son prix est estimé à plus de 4 millions d'euros.

Sur la vidéo postée sur les réseaux sociaux, on note la présence d'une Bugatti Veyron. C'est la dernière des trois Bugatti Veyron de Teodorin Obiang. Pour être complet, la justice suisse s'est emparée d'une McLaren P1 et plusieurs modèles de Ferrari F12, Enzo et 599 GTB.

L'incroyable garage de Teodorin !

Sachez que ce n'est pas la première fois que Teodorin Obiang voit la justice saisir ses véhicules. Ces dernières années, il avait acquis une quinzaine de véhicules de luxe en France, dont trois Bugatti Veyron, une Rolls-Royce Phantom, deux Maserati, deux Ferrari Enzo.

En septembre puis en octobre 2011, les enquêteurs français avaient saisi 18 de ces véhicules garés sur le parking de son hôtel particulier, avenue Foch... Certains de ces véhicules ont été vendus en juillet 2013 à Drouot, rapportant 2,8 millions d'euros à l'État.

[La plus grande collection de voiture du monde ouvre ses portes au public]