Insolite : l'armée russe tient-elle son futur véhicule de transport ?

Voir le site Automoto

Le dernier prototype de véhicules de transports créé par ZIL, mythique constructeur de voiture de luxe sous l'Union Soviétique.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-12-03T10:21:00.000Z, mis à jour 2014-12-07T09:17:20.000Z

Toujours avide de bolide plus performants pour faire régner l'ordre, l'armée russe aurait déjà trouvé son prochain véhicule de transport via un prototype créé par ZIL, mythique constructeur à l'époque soviétique, au nom encore inconnu mais capable de développer la puissance de 185 chevaux.

A vue d'oeil, ce monstre que nous vous présentons aujourd'hui a tout d'une reproduction taille réelle d'une machine de guerre sortie tout droit de Star Wars ou du célèbre jeu vidéo Mass Effect. Son nom est encore inconnu mais ce prototype réalisé par le constructeur ZIL (Zavod Imeni Likhatchiova) a fait mouche sur la toile en ce début de mois de décembre 2014 puisqu'il préfigure peut-être les futurs véhicules de transport de l'armée russe.

>> Le prototype de véhicule de transport pour l'armée russe créé par ZIL en photos

6,33 mètres, 4.570 kg et 185 ch
Selon les informations récoltées ce 2 décembre par le site américain Auto Evolution, cet OVNI ferait partie d'un programme commencé en 2010 et commandé par les forces armées russes elles-mêmes. L'objectif de ce bolide tout-terrain ? Transporter 10 soldats (pilote compris) et quelques caisses d'armement dans ses 6,33 mètres de long pour un empattement de 3,8 mètres et une hauteur totale de 2,56 mètres.

Chargé à son maximum, l'engin pèserait 4.570 kg et serait animé par un quatre cylindres en ligne diesel Cummins B Series capable de développer la puissance de 185 chevaux. Le tout serait chapoté par une boîte de vitesses manuelle à cinq vitesses.

Une histoire typiquement russe
Pour rappel, ZIL a été fondée en 1916 sous le nom d'Avtomobilnoïe Moskovskoïe Obchtchestvo (AMO), avant d'être rebaptisée "ZIL" après l'entreprise déstalinisation lancée par Nikita Khrouchtchev, a longtemps produit des voitures de luxe réservées aux hauts dirigeants du pays. Mais l'effondrement de l'URSS a plongé la marque russe dans une sorte de léthargie et elle se concentre aujourd'hui dans la production de camions, bus et véhicules militaires, et ce malgré les quelques études de styles proposées sur la future limousine russe.

Mais il en faut visiblement beaucoup plus pour impressionner un certain Vladimir Poutine, pas satisfait de sa dernière voiture de luxe produite par ce constructeur bientôt centenaire...