Insolite : il rend hommage à Gran Turismo avec des voitures radiocommandées

Voir le site Automoto

Gran Turismo Ford GT
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-10-22T12:45:05.035Z, mis à jour 2016-10-22T12:45:47.868Z

Entouré de son équipe de tournage, un passionné a fait le show sur le circuit Patrick Depailler, situé près du plateau de Gergovie (Auvergne-Rhône-Alpes) et le résultat est absolument époustouflant.

Non, Gran Turismo Sport n'est pas encore sorti et les passionnés de la licence de Polyphony Digital devront très certainement attendre encore longtemps avant de mettre la main sur le nouveau jeu nippon. Mais un passionné de mécaniques bien huilées a fait fort en rendant hommage à cette saga qui a bercé l'enfance de bon nombre de joueurs.

Gran Turismo Sport s'annonce en teaser !


Un travail d'artiste

Qu'on se le dise d'entrée de jeu : Alexandre Synger est un génie. Ses précédentes réalisations sur Fast and Furious et les courses de podracers de l'univers Star Wars parlent pour lui. Son nouveau fait d'arme ? Avoir mis en scène sur le circuit Patrick Depailler, situé près du plateau de Gergovie (63), des voitures radiocommandées identiques à certains modèles cultes de la saga de Polyphony Digital.


Du Metal Gear Solid dans Gran Turismo ?

Ainsi, le temps d'un peu plus de 7 minutes, la Dodge Viper GTS-R, la Suzuki Escudo I Pikes Peak Version, la Castrol Tom's Supra, la Ford GT-LM Edition et la Nissan GT-R Nismo GT3 font le show, profitant aussi de quelques références bien senties à la série comme les sons et les écrans de télémétrie identiques à ceux proposés sur les Gran Turismo. Le tout sans oublier certains clins d'oeil à d'autres jeux comme Metal Gear Solid (et ce fameux bruitage qui en a fait frémir plus d'un il y a quelques années).

Gran Turismo Sport : le nouveau jeu vidéo pour Playstation 4


Dans l'ombre de Forza

Initialement prévue pour la fin de l'année 2016, Gran Turismo Sport, le prochain titre à venir du côté de Polyphony Digital sur Playstation 4, a finalement été repoussé à 2017. Une mauvaise habitude du développeur qui justifie toujours ces reports dans le but de peaufiner son dernier bébé. Problème : la série n'a cessé de s’essouffler ces dernières années, ne parvenant jamais à corriger ses éternels défauts (le son des moteurs, l'absence de dégâts ou encore une IA à la rue) et se montrant toujours sérieux...

► Lire notre test de Forza Horizon 3

En face, la concurrence incarnée par la licence Forza de Microsoft a gagné du terrain pour devenir la référence en matière de jeux de course. Certes, le public ciblé n'est pas le même comme en témoigne le dernier opus, Forza Horizon 3, qui se veut plus accessible et drôle. Mais l'intérêt premier d'un jeu vidéo est l'amusement une fois la manette en main. Et ça, Polyphony Digital l'a peut-être oublié.

Forza Horizon 3 : l'Audi R8 V10+ à l'essai dans la forêt australienne !!!