Dans l'actualité récente

Insolite : un ministre allemand punit les constructeurs en roulant en Tesla

Voir le site Automoto

Tesla Models S 2014
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-12-30T12:44:52.674Z, mis à jour 2016-12-30T12:44:54.181Z

Johannes Remmel, le ministre de l’Environnement de Rhénanie du Nord-Westphalie, a choisi de rouler en Tesla pour blâmer les constructeurs allemands, pas assez exemplaires sur le marché électrique selon lui.

Les dirigeants allemands ont tout intérêt à rouler en voiture allemande. Les constructeurs du pays comptent parmi les plus importants de la planète, et certaines marques sont perçues comme des références. Le secteur automobile est l’une des grandes fiertés de la quatrième puissance mondiale… mais visiblement pas pour tout le monde.


La référence, c’est Tesla

Johannes Remmel, ministre de l’Environnement de la Rhénanie du Nord-Westphalie, Land le plus peuplé du pays, n’est pas satisfait de l’offre proposée par Daimler, Volkswagen, ou encore BMW. Désireux de rouler en électrique, le politicien a décidé de rouler en Tesla Model S 90D, créant ainsi la polémique outre-Rhin. Le journal allemand Bild a donc interrogé son porte-parole sur choix, et celui-ci a simplement expliqué que le bolide américain était le seul véhicule électrique assez autonome pour traverser toute la région

Pas la moins chère…

Problème, cette version de la Tesla Model S n’est pas la moins coûteuse (110.340 euros) et elle a, bien évidemment, été financée par le contribuable. Et elle n’aura certainement pas de répercussions directes sur le marché automobile allemand. Mais pendant ce temps-là, Elon Musk, qui a récemment lancé une vaste offensive sur le territoire, notamment en rachetant une grande société d’ingénierie basée à Prüm, se frotte les mains.