Insolite – Un Volkswagen Sharan pour François Hollande

Voir le site Automoto

Photo 1 : SHARAN NOUVEAU - 2010
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2016-09-11T15:23:33.658Z, mis à jour 2016-09-11T15:23:35.552Z

S'il est candidat à l'élection présidentielle de 2017, François Hollande roulera en Volkswagen Sharan pour une raison de sécurité !

[Plein Phare : Comment sont blindées les voitures des Présidents ?]

Alors que les candidats déclarés à l'élection présidentielle prônent le « Made in France », François Hollande vient de tourner le dos aux constructeurs français. En effet, s'il est candidat – rien n'est encore officiel à l'heure actuelle – François Hollande roulera à bord d'un Volkswagen Sharan. Pourquoi ? Parce que sa sécurité est en jeu. Explications.

Un Sharan à 40 000 euros

L'information a été révélée par nos confrères du Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 7 septembre 2016. Les journalistes de l'hebdomadaire ont pris en photo, rue de Solferino, devant les grilles d'entrée du siège du Parti Socialiste un Volkswagen Sharan. 

Selon les informations du Canard enchaîné, c'est le PS qui a fait acquisition de ce véhicule pour un montant supérieur à 40 00 euros.

Des portières coulissantes

Comme le révèle le Canard enchaîné, le véhicule est équipé d'une sirène deux tons, d'un gyrophare et de vitres teintées. Mais surtout, et c'est la raison principale de l'achat de ce véhicule, il est doté de portes coulissantes qui permettent d'exfiltrer le Président de la République en cas de danger. Or, aucun véhicule français ne peut proposer ce type de portes comme le rapporte un proche du Président : « Aucun constructeur français ne fabrique plus de voitures à portières arrières coulissantes »

Le hic, c'est que les constructeurs français proposent bel et bien des véhicules avec des portières arrières coulissantes à l'image des Peugeot Traveller et Citroën SpaceTourer qui sont d'ailleurs fabriqués en France (à l'usine SevelNord d'Hordain près de Valenciennes).

Alors si les constructeurs français font grise mine devant le choix du PS, François Hollande célèbre d'une certaine façon l'amitié franco-allemande.