Dans l'actualité récente

Insolite : une Ferrari F50 accidentée en Grande-Bretagne

Voir le site Automoto

Une Ferrari F50 lourdement accidentée près de Brackley, non loin du circuit de Silverstone (Grande-Bretagne).
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-10-24T16:44:00.000Z, mis à jour 2014-10-24T18:59:12.000Z

Après LaFerrari à Monaco au mois de juin 2014, c'est un nouveau bolide de la marque au cheval cabré qui a été sacrément abimé le 15 octobre dernier sur les routes britanniques : une Ferrari F50. Si le conducteur est sorti indemne de l'accident, la voiture, elle, a totalement été détruite sur la partie arrière.

Ce n'est pas un secret : les passionnés de nouvelles sportives sont habitués à voir les engins de leurs rêves finir encastrés dans un poteau ou un rail alors qu'ils viennent d'être mis en circulation. C'est malheureusement souvent le cas pour ceux qui aiment les bolides d'une certaine marque au cheval au cabré (vous nous voyez venir) et la loi des séries a continué avec une nouvelle victime sur les routes anglaises : la mythique Ferrari F50.

>> (Re)voir les photos de La Ferrari LaFerrari accidentée à Monaco au moins de juin 2014

Un V12 de 520 chevaux
Présentée au Salon de Genève en 1995, la Ferrari F50 est sans aucun doute l'un des supercars où les talents de pilote sont le plus mis à contribution (boîte manuelle, absence d'aides à la conduite, ...). Malheureusement pour lui, le conducteur de ce bolide légendaire à la couleur grise l'a appris à ses dépens le 15 octobre dernier. Alors qu'il circulait sur la route A43 située près de Brackley, non loin du circuit de Silverstone, notre "pilote du jour" a perdu le contrôle de sa voiture pour finir violemment sa course contre un poteau. Personne n'a été blessé mais l'auto frappé du cheval cabré a lourdement été accidentée sur toute la partie arrière.

Pour rappel, la Ferrari F50 dispose d'un V12 délivrant une puissance de 520 ch et lui permettant d'abattre le 0-100 km/h en 3,6 secondes pour une vitesse de pointe de 320 km/h. Editée à seulement 349 unités, le bolide est l'un des ancêtres de l'actuelle LaFerrari et son prix est estimé à plus d'un demi-million d'euros (à son lancement, la F50 valait 2,7 millions de francs, soit 544.000 euros aujourd'hui). Autant vous dire que le montant des réparations risque d'être costaud... si réparations il y a !

Décidemment, les temps sont durs pour la marque au cheval cabré. Au mois de juin dernier, c'est la sacro-sainte LaFerrari qui avait perdu l'un de ses 499 exemplaires dans la région de Monaco... après avoir percuté une Volkswagen Golf sur une route étroite du littoral.

Vidéo bonus - Le Grand Format d'Automoto : Ferrari LaFerrari, une nouvelle ère automobile (mai 2014)