Insolite : une VW New Bettle Bio-Bug carburant...aux excréments

Voir le site Automoto

GENeco VW New Beetle Bio Bug
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2010-08-10T09:41:00.000Z, mis à jour 2010-08-10T09:41:00.000Z

La VW New Beetle carburant aux excréments. Oui, c'est désormais possible. L'entreprise anglaise GENeco a utilisé les déchets venants de 70 foyers de Bristol afin de constituer le carburant.

GENeco a utilisé du biogaz provenant de matières fécales, afin d'alimenter une VW New Beetle.


Oubliez les diesels, essence, biocarburants, l'hybride, l'hydrogène, l'électrique. L'avenir passera peut-être par vous. Oui, vous, car cette Volkswagen New Beetle peut rouler grâce à vos matières fécales ! Enfin indirectement bien entendu, puisque c'est le biogaz produit, ou le méthane puis GNV (Gaz naturel de Véhicule), qui est la source d'énergie de la VW New Beetle Bio-Bug.


70 foyers seraient nécessaires pour faire fonctionner un véhicule durant une année, à raison de 16.000 kilomètres parcourus. En résumé, 1 mètre cube serait utile pour rouler 8,5 km. La ville de Bristol fut le lieu de l'expérience, via le site de production d'Avonmouth.


GENeco explique sa démarche : « Notre site à Avonmouth produit du biogaz depuis des années avec lequel nous générons de l'électricité pour alimenter le site et l'exporter sur le réseau national. Avec le surplus de gaz disponible, nous voulions le mettre au profit d'une utilisation durable et efficiente. » Et pourquoi uen New Beetle ? Car les coléoptères (beetles en anglais) réutilise ses excréments.


L'utilisation de cette procédure est déjà opérationnelle, reste à l'étendre. Les véhicules fonctionnant au GNV sont eux aussi déjà construits depuis des années et ne nécessitent pas le développement de nouvelles technologies. Enfin le coût de carbone est limité seulement aux émissions du véhicule (inférieures de 25% aux moteurs essence), la production étant propre, et la source considérée comme énergie renouvelable. Et les déchets ménagers seraient potentiellement utilisables à l'avenir selon GENeco...

Peu répandues, les voitures au GNV ont-elles découvert leur nouveau catalyseur de ventes ?