Dans l'actualité récente

Insolite - Vidéo : mécontent du SAV, un chinois détruit sa Maserati

Voir le site Automoto

Insolite : un chinois mécontent du SAV détruit sa Maserati Quattroporte
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-05-17T12:53:00.000Z, mis à jour 2013-07-11T08:34:25.000Z

Suite à une mésaventure avec le service après-vente de Maserati, ce client chinois furieux a décidé de détruire sa Quattroporte à coups de massue, dans une mise en scène déjà vue par deux fois dans le passé en Chine.

Après Lamborghini en 2011, au tour de Maserati de voir l'un de ses véhicule détruit publiquement en Chine.

Mise en scène publique
Mardi 14 mai, à Qingdao, grande ville en Chine, une réunion étrange s'organise sur une place, des dizaines de curieux entourant une Maserati Quattroporte. Enfin, pas n'importe quelle place puisque nous sommes ici devant l'entrée du Salon Auto de Qingdao le jour de son ouverture et beaucoup des personnes présentes sont des journalistes invités par le propriétaire, un certain Wang.


Quatre hommes recrutés par Mr Wang équipés de massues s'affairent alors sur la berline italienne, brisant les vitres, optiques, calandre et abîmant la carrosserie. Mais pourquoi cette mise en scène ?


Furieux contre le SAV
Ayant acheté sa Quattroporte l'équivalent de 325.000 euros (le triple du prix européen du fait des taxes d'importation), Mr Wang a lutté contre sa compagnie d'assurance. Amenée au concessionnaire pour un soucis non précisé par Wang, une pièce de rechange aurait été facturée au prix du neuf (350 euros environ) alors qu'elle était déjà usagée.


Wang fit donc une réclamation auprès du concessionnaire. Après des échanges de courriels, et téléphoniques n'aboutissant à aucune issue, il a pris la décision de se venger contre son véhicule.


"J'espère que les fabricants étrangers de voitures de luxe ont bien compris que les consommateurs chinois étaient en droit d'attendre des services proportionnés à la marque", a déclaré Wang après la destruction de sa Quattroporte.


Des précédents
Dès 2001 - le 26 décembre exactement - une première mise en scène similaire concernait une Mercedes SLK, détruite à Wuhan (voir ci-dessous) par son propriétaire Wang Sheng pour se plaindre de la piètre qualité des service après-vente et des réparations.


Plus tard, le 15 mars 2011, c'était au tour d'une Lamborghini Gallardo (voir ci-dessous) de se voir détruite publiquement, dans la même ville de Qingdao. Un mois après l'achat, le propriétaire a connu un soucis moteur, et a bataillé avec le constructeur pour faire reconnaître un soucis de fiabilité. Entrepreneur, il a laissé le soin à ses ouvriers de détruire le coupé italien.


Le 29 mars 2011, moins spectaculaire mais plus insolite, un propriétaire faisait tirer son Range Rover par deux ânes dans la ville de Shenyang. Victime de 7 pannes non résolues en un an, il décidât d'exposer la pauvre fiabilité de son véhicule dans les rues...

Les mêmes scènes en Chine en décembre 2001 (Mercedes SLK) et mars 2011 (Lamborghini Gallardo)
error

error