Dans l'actualité récente

Insolite : un accident de voitures autonomes évité de justesse ? (MAJ)

Voir le site Automoto

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-06-27T07:24:16.024Z, mis à jour 2015-06-29T12:58:02.595Z

Selon Delphi, un prototype "Google Car" a failli s'accrocher avec un de ses Audi Q5 autonome alors que les deux véhicules effectuaient des tests sur les routes de Californie. Mais l'entreprise est revenue sur ses propos...

MAJ : La dépêche de Reuters à l'origine de cette histoire a été modifiée. Delphi signalerait désormais que "les voitures n'ont même pas été proches l'une de l'autre", tandis qu'un porte parole de Google a déclaré que "dans cette situation, les deux voitures autonomes ont fait ce qu'elle étaient supposées faire, dans un scénario de conduite habituelle - une voiture a cédé le passage à l'autre". Bref, une situation finalement anodine, sachant le nombre de (vrais) accidents dont des milliers d'automobilistes sont malheureusement victimes chaque jour.


De plus en plus tendance chez les constructeurs automobiles, la voiture autonome a encore fait parler d'elle en ce mois de juin 2015 avec la célèbre "Google Car" qui s'est enfin invitée sur les routes ouvertes de Californie pour poursuivre ses tests. Mais en ce début d'été, l'un des prototypes du géant américain, un Lexus RX 400h, aurait failli s'illustrer d'une triste manière en manquant de s'accrocher avec un Audi Q5 autonome conçu par la marque américaine Delphi qui travaille elle aussi sur ce type de technologies.


"Tout est programmé pour que les voitures réagissent en amont"

Selon John Absmeier, directeur du programme voitures autonomes chez Delphi, relayé par nos confrères britanniques de la BBC, la scène s'est déroulée cette semaine sur une route de Palo Alto en Californie où "le véhicule de Delphi s'apprêtait à changer de file lorsqu'un prototype de Google força le passage, obligeant l'Audi à stopper sa manœuvre (…) Notre modèle a effectué la meilleure action possible face à cette situation". De quoi, effectivement, éviter l'embarras des deux firmes américaines. 

A la suite de cet "incident" à l'issue heureuse, les responsables de Google et Delphi ont indiqué que "cet événement n'a rien de remarquable", compte tenu des nombreux tests qui sont effectués pour les voitures autonomes et des fortes probabilités pour que deux modèles se rencontre un jour. Par ailleurs, les deux géants d'outre-Atlantique ont précisé que les deux véhicules n'ont couru aucun risque car "tout est programmé pour que les voitures réagissent en amont face à ce genre de situation". 

Pour rappel, les prototypes du dernier cité ont déjà été impliquée dans de petits accrochages par le passé mais elles ont toujours été la victime d'une voiture conduite par un humain. Et pour celles et ceux qui seraient intéressés par la voiture autonome, retrouvez notre duel Homme VS Machine réalisé au mois de décembre dernier.