Dans l'actualité récente

Interdiction des voitures anciennes à Paris : une pétition a été lancée

Voir le site Automoto

Anne Hidalgo
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-06-12T09:34:38.032Z, mis à jour 2016-07-06T17:35:24.267Z

Lancée en mars 2016 sur la Toile par des collectionneurs d'automobiles anciennes, cette pétition a recueilli plus de 19.000 signatures et a pour but d'être soumise à la maire de Paris, Anne Hidalgo.

C'est une mesure qui a fait couler beaucoup d'encore et qui n'a pas fini de faire parler. Celle prise par Anne Hidalgo et la mairie de Paris d'interdire la circulation des véhicules immatriculés avant le 31 décembre 1996 en journée et pendant la semaine dans la capitale à partir du 1er juillet prochain.

Très controversée, cette décision prévoit concrètement que les automobiles antérieures à 1997 mais aussi les deux-roues immatriculés avant mai 2000 ne pourront plus circuler dans les artères de Paris de 8h à 20h en semaine. Par conséquent, ils seront autorisés à se déplacer de 20h à 8h, ainsi que les week-ends et les jours fériés. Le périphérique ne sera pas concernée par cette mesure et les véhicules bannis pourront toujours contourner la ville.

Plein Phare : Faut-il encore acheter une voiture diesel ?


Internet se rebelle !

Justifiée par « le droit des Parisiens à respirer un air frais » selon la mairie et faisait du Plan climat énergie territorial qui est destinée à réduire les émissions de gaz à effet de serre et les consommations énergétiques de 25% d'ici 2020, cette décision est clairement contestée par sur la Toile. Un groupe Facebook nommé « Projet d'interdiction des véhicules de plus de 17 ans dans Paris » a par exemple vu le jour.

Une pétition, qui a pour vocation d'être soumise à Anne Hidalgo, a même été lancée en mars dernier afin de sauver les voitures de collection de cette décision. Elle a recueilli à ce jour plus de 19.200 signatures pour contester ce qui « constitue une grave privation de liberté, alors, alors même que l'impact de la circulation de ces voitures et motos dont l'usage reste très exceptionnel ne peut être qu'imperceptible ». Avant d'ajouter : « Cette mesure concerne également l'activité des professionnels de la voiture ou de la moto ancienne établis dans Paris intra-muros, les organisateurs de manifestations diverses, les touristes amateurs d' anciennes et plus généralement tous ceux qui se consacrent à ce hobby innocent et paisible et protègent ainsi un patrimoine  qui hélas tend, dans l'indifférence générale à quitter notre pays au profit d'acheteurs étrangers ».

Les moteurs diesel sont-ils vraiment polluants ?


Cela n'empêchera pas, pour le moment, l'introduction des vignettes de couleur classant la pollution des véhicules introduites par la loi sur la transition énergétique. Ces pastilles de couleur collées sur le pare-brise ont pour but d'aider les forces de l'ordre à repérer l'âge et la motorisation des véhicules et ainsi filtrer les automobiles. Toute infraction sera sanctionné par une amende de troisième classe pouvant aller 35 à 450 euros.