Interview : BMW se lance dans l'hybridation

Voir le site Automoto

Interview BMW ActiveHybrid : double impact
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2009-11-26T11:42:00.000Z, mis à jour 2009-11-26T11:42:43.000Z

BMW se met à l'hybride. L'arrivée de deux nouveaux modèles pour 2010 une BMW Série 7 et un BMW X6, fonctionnant à l'essence et àl'électricité, auront recours à des technologies différentes.

Afin d’en apprendre un peu plus sur les deux nouveaux modèles de BMW, nous nous sommes rendus à Munich, au siège de la marque allemande, à la rencontre de Wolfgang Nehse, en charge des trains roulants et de la transmission chez BMW. Il revient sur les principales caractéristiques de l’ActiveHybrid et nous parle de l’avenir du constructeur allemand, qu’il s’agisse d’hybridation ou de moteur électrique.



Pour commencer, je vais d'abord vous présenter quelques aspects de la série 7ActiveHybrid. C'est une voiture qui est conçue de façon à conserver les avantages d'une berline conventionnelle. Ainsi, le volume du coffre n’a que très peu diminué par rapport au modèle standard, grâce à la grande compacité de notre batterie. De plus, le poids total de l’auto n’augmente que de 100 kg. Enfin, au contraire du BMW X6, cette BMW série 7 n’embarque qu’un seul moteur électrique. Sur l'ActiveHybrid X6 nous avons, au contraire, attaché beaucoup d'importance à pouvoir rouler en tout électrique. Nous y sommes parvenus en utilisant une batterie nettement plus grande. Par ailleurs, la transmission intégrale du X6 nous permet de récupérer plus d'énergie lors des phases de freinage et de décélération, puisque ce sont dans ce cas précis les deux essieux qui travaillent. Ainsi, nous obtenons une diminution de 20% de la consommation pour le BMW X6 ActiveHybrid comparés aux 17% de l'ActiveHybrid Série 7. Enfin, si le BMW X6 est capable de rouler en tout électrique, il est également plus lourd du fait de la présence de deux moteurs électriques, et son coffre est moins volumineux.



Oui, et cela dépendra de l’avantage qu’ils en retirent. Le système utilisé sur la Série 7 est plutôt conçu pour les longues distances, avec son grand coffre et ses 17% de consommation en moins. Cependant, si le client attache plus de valeur à la possibilité de rouler en tout électrique, le BMW ActiveHybrid X6 prend le dessus. D’ailleurs, il se peut qu'à l'avenir, avec la législation et par exemple les interdictions de rentrer dans certains centre-villes, la nécessité de rouler en tout-électrique augmente. A ce moment là, notre orientation sera plus claire et il faudra proposer au client ce dont il a besoin.


Pour le moment, les composants hybrides sont encore très chers sur le marché du fait d'un volume encore peu important. C'est la raison pour laquelle BMW commence par équiper ses véhicules haut de gamme, les plus chers, dont nous pensons que les clients sont beaucoup plus enclins à aider au développement de ces technologies. Cela permettra, dans le futur, aux composants de devenir moins chers. Peut-être pas dans 2 ou 3 ans, mais d'ici raisonnablement 4 à 5 ans. D’ailleurs, avant même que cela n’arrive, nous commercialiserons dès 2011 une Série 5 hybride, avant de nous attaquer à la Série 3.



D'une manière générale, un système hybride peut être associé à tous les types de moteur. Actuellement, sur la base d'une voiture diesel, qui consomme déjà moins de 5 litres, la marge de progression en terme d'économie de carburant est assez faible. Dès lors, compte-tenu du coût encore élevé de cette technologie, nous pensons qu'il vaut mieux commencer par les véhicules essence qui ont une consommation supérieure. Si l’on prend, par exemple une 320d, qui ne consomme déjà plus que 4,1l/100 km, une réduction de 17% ne représente qu'à peine un demi litre…



A l'heure actuelle, à l'image de la Mini E, le client doit encore accepter certaines restrictions au niveau de l'autonomie ou de l'espace à bord. La Mini E ne propose en effet que deux places à bord. Ceci étant, nous travaillons bien évidemment sur des batteries plus performantes et plus petites en dimensions. Il est clair que nous pouvons tout à fait imaginer, dans un avenir proche, proposer des véhicules électriques sous la marque BMW, mais à condition que les progrès soient intéressants.