Interview d'Ian Robertson, Le numéro 2 du groupe BMW

Voir le site Automoto

Rencontre avec Ian Robertson, directeur des ventes et du marketing BMW Group
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-10-17T08:03:00.000Z, mis à jour 2008-10-17T08:03:00.000Z

C'est en petit comité que nous avons pu rencontrer Ian Robertson. Le directeur des ventes et du marketing du groupe BMW nous a éclairé sur l'actualité de la marque. Interview.

Le contexte économique

Le Mondial de l'Automobile ouvre ses portes dans un contexte économique morose, comment voyez-vous l'avenir pour la marque BMW ?

"Il serait difficile d'ignorer la crise qui traverse le monde. Néanmoins, ce sont essentiellement les États-Unis et l'Europe qui sont touchés. Les marchés en forte croissance comme la Russie, la Chine et l'Inde continuent à se développer et notre groupe y est fortement représenté. Cela permet d'équilibrer nos ventes sur un plan mondial. Fort heureusement, pour le moment, la crise n'a pas eu lieu partout et surtout en même temps ! La marque BMW continue à progresser sur les bases de son succès actuel et le Mondial de l'Automobile est l'occasion de découvrir de nombreuses nouveautés dont les nouvelles Séries 3 et 7 et un intéressant projet de X1."

Choix technologiques

Quelle est la stratégie de BMW en ce qui concerne les choix technologiques pour tendre vers le « zéro émission », et quel est l'avenir pour les grosses cylindrées ?

"Nous continuons à penser qu'il y a un marché pour les gros moteurs. Notre travail est d'optimiser au mieux leur puissance. Ainsi, le nouveau V8 de la Série 7 offre les mêmes performances que l'ancien V12. Mais nous allons bien sur plus loin en ne négligeant aucune piste. Aujourd'hui, l'hydrogène est déjà une réalité avec la Série 7 Hydrogen mais il faudra encore attendre avant de pouvoir commercialiser au plus grand nombre ce type de motorisation. Avec l'Efficient Dynamics, BMW propose une solution efficace pour réduire la consommation de carburant en travaillant, entre autres, sur l'aérodynamisme et la récupération de l'énergie au freinage. Enfin, nous ne délaissons pas les solutions électriques et hybrides, notamment avec la Mini. Mais à ce jour, aucun véhicule hybride n'a encore pu prouver qu'il pouvait être plus économique que nos diesels Efficient Dynamics ..."

Projet Isetta

Il n'y a toujours pas de citadine dans la gamme BMW, est-ce définitif ?

"Non, nous avons mis en place il y a quelques années le « Projet I » ou « Projet Isetta » qui fait intervenir les équipes de manière transverse sur ce que pourrait être la future petite citadine BMW. A ce jour, le projet est toujours en cours, mais aucune décision n'est pour le moment prise sur le fait ou non de développer ce nouveau véhicule. Nous n'excluons d'ailleurs pas que ce puisse être sous une nouvelle marque. Il y a de nombreuses options possibles, rien n'est encore précis."

Gamme Mini

La marque Mini nous dévoile un projet de Crossover, qui semble ne pas démentir la forme olympique de la deuxième marque du Groupe.

"C’est le succès de la famille des MINI qui a fait pencher la balance en faveur de la MINI Crossover Concept. La marque MINI est la marque de grand prestige connaissant la croissance la plus rapide à l’échelle mondiale. Même si le nombre des ventes jusqu’à fin septembre n’est pas encore disponible pour le moment, je peux vous déjà donner une indication. Aux États-Unis, actuellement le premier marché MINI, mais aussi en France, nous avons enregistré jusqu’à fin septembre une hausse des ventes de bien 25 pour cent par rapport à l’année dernière. Grâce au MINI Clubman, les ventes augmentent aussi de manière considérable sur de nombreux autres marchés européens. À l’échelle mondiale, sa part s’élève à 20 pour cent – et nous avons ainsi atteint nos objectifs. Au total, nous avons livré jusqu’à fin septembre 180 000 MINI, soit une hausse de 9 pour cent par rapport à l’année dernière."

Propos recueillis par Autodeclics.com