Jaguar C-X75 2013 : le supercar hybride en photos et vidéos

Voir le site Automoto

Un des prototypes de la Jaguar C-X75, projet abandonné en 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-06-27T13:35:00.000Z, mis à jour 2013-07-11T08:24:34.000Z

Projet malheureusement abandonné pour cause de frilosité, la C-X75 aurait pu être l'un des supercars les plus abouti du moment. Dotée d'un système hybride cumulant 862 chevaux, cette Jaguar revient cependant en images et en vidéo.

Montrant que le projet était abouti avant d'être stoppé, la Jaguar C-X75 développe ses qualités.

Vitrine technologique
En début de semaine, nous vous parlions de ce projet très ambitieux de supercar hybride mais abandonné, la Jaguar C-X75. Voici la britannique de retour ce jeudi en compagnie de nombreuses photos officielles - nous ne nous en lassons pas - et même d'une vidéo.


A l'occasion, le constructeur n'expose toujours pas officiellement les raisons de l'arrêt du projet, son directeur Adrian Hallmark expliquant que la C-X75 "pose les fondations de la prochaine génération d'innovations Jaguar" et "représente le pinacle de l'ingénierie et de l'expertise design de Jaguar".


320 km/h, 89g/km CO2
Également, Jaguar confirme les chiffres avancées dans les médias anglo-saxons quelques jours plus tôt. Sous la robe en carbone composite inspirée du concept-car exposé au Mondial de Paris en septembre 2010, trône un système hybride.


Le moteur 4 cylindres d'une cylindrée 1,6 litre développant 509 chevaux n'a rien à envier aux V6 et V8, et ce même en termes sonores comme le montre la vidéo officielle. En parallèle, deux blocs électriques de 395 ch s'animent pour faire grimper la puissance totale à 862 chevaux et le couple à plus de 1.000 Nm.


C'est juste un peu moins que la Porsche 918 Spyder, qui elle sortira le 18 septembre prochain. Pas de 0-100 km/h indiqué, mais un 0-100 mph (0-160 km/h) en 6 secondes et une vitesse maximale au-delà de 320 km/h.


Ultra performant, le groupe hybride est aussi très efficient. Jaguar communique une autonomie de 60 kilomètres en tout électrique, et des émissions de CO2 sous les 89 g/km.


Pas de suite, vraiment ?
En résumé, des (dizaines de ?) millions d'euros dépensés pour Jaguar et le partenaire Williams, recyclant les prototypes déjà construits pour en faire profiter ses prochains modèles, et en faire sa vitrine technologique.

Mais nous espérons bien mieux, comme une relance du projet pour une happy end, le lancement en 2014, soit après celui de la Porsche 918 Spyder, très proche technologiquement et en performances.