Dans l'actualité récente

Jean-Eric Vergne : "Je serai en F1 en 2015"

Voir le site Automoto

Jean Eric Vergne (Toro Rosso-Renault) dans les paddocks du GP F1 de Russie 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-11-06T08:12:00.000Z, mis à jour 2014-11-06T08:46:47.000Z

Bien que sa situation se soit fragilisée au sein de Toro Rosso après l'arrivée de par Max Verstappen et la promotion de Daniil Kvyat chez Red Bull, le pilote français Jean-Eric Vergne affirme qu'il fera partie de la grille 2015 du championnat du monde de Formule 1.

JEV en F1 en 2015 ?
Si en 2013 quatre français figuraient sur le plateau de F1, l'horizon des tricolores s'est assombri cette année. Après l'éviction de Charles Pic de Caterham, parti chez Lotus, les déboires de Romain Grosjean sur la monoplace de cette même écurie, l'accident grave de Jules Bianchi, toujours dans le coma au Japon, c'est la place de Jean-Eric Vergne qui s'est progressivement affaiblie au fil des mois.

Cependant, le Français ne s'inquiète aucunement. "Rien n'est encore fait, mais je ne me fais pas trop de soucis : je serai en F1 en 2015", annonce-t-il sur le site de Sport24. Pour lui, sa place chez Toro Rosso, qu'il considère comme son "option numéro 1", serait assurée, même si d'autres écuries tardent à officialiser leurs pilotes, comme Force India avec Sergio Pérez.


Non promu, remplacé temporairement
Bien qu'il soit régulier et s'affiche rarement derrière son coéquipier, "JEV" fait face à une pression constante depuis le début de saison. En effet, son écurie Toro Rosso est vouée à former les futures stars de l'équipe mère Red Bull Racing et ne garde que peu de temps les graines de champions. Pourtant, le Français est dans sa quatrième saison au sein de la Scuderia, un point confirmant la confiance qui lui est accordée.

Mais alors qu'il domine le jeune Russe Daniil Kvyat l'ayant épaulé début 2014, Toro Rosso promeut Max Verstappen le 18 août , jeune Néerlandais de 17 ans et fils de Jos, à sa place pour l'an prochain. Or un autre évènement lui a redonné espoir, le départ de Sebastian Vettel de Red Bull le 4 octobre, ayant conduit dans la foulée à la nomination de Kvyat pour le succéder. Ainsi, un volant Toro Rosso se libérait, mais l'écurie n'a jamais statué depuis sur le sort de Vergne.


En grande forme
Dans ce yo-yo, le Français a beaucoup donné sur sa Toro Rosso en deuxième partie de saison, assurant une neuvième place en Hongrie le 27 juillet (2 pts), et surtout une belle sixième position à Singapour le 21 septembre (8 pts), terminant également dans les points à Suzuka et à Austin.

Il compte ainsi 22 points à deux Grands Prix de la fin, contre 8 seulement pour Daniil Kvyat.