Jean-Éric Vergne "vraiment intéressé" par l'IndyCar

Voir le site Automoto

Le Français Jean-Éric Vergne (ex-pilote Toro Rosso) pourrait quitter la F1 pour aller piloter en IndyCar dès 2015.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-12-01T15:34:00.000Z, mis à jour 2014-12-01T17:42:21.000Z

Après avoir officialisé son départ de Toro Rosso le 26 novembre dernier, le Français Jean-Éric Vergne a reconnu être très intéressé par le championnat américain d'IndyCar qu'il pourrait rejoindre dès l'année prochaine avec l'objectif de jouer le titre.

En annonçant son départ de chez Toro Rosso le 26 novembre dernier, Jean-Éric Vergne avait affirmé se tourner "vers un nouveau projet". A en juger par ses dernières déclarations relayées par le site américain Racer trois jours plus tard, le Français aurait déjà une idée précise sur son futur et se dirigerait vers les Ovales mythiques du championnat américain d'IndyCar.

"Me battre pour le titre" dès 2015
"Courir aux Etats-Unis en IndyCar est quelque chose qui m'intéresserait vraiment, je pense que c'est un excellent championnat (...) Si j'y vais, mon objectif sera de me battre pour le titre dès la première année", a dégainé JEV, avant de poursuivre: "Je ne prétends pas que je gagnerais toutes les courses, ou que les choses seraient faciles sur les ovales. Il y aura beaucoup à apprendre mais beaucoup de pilotes européens sont devenus assez bons sur ce type de tracés en gagnant en expérience, et avec autant de courses sur des circuits classiques ou urbains, je sais que je pourrais être très efficace".

Même si ses objectifs sont très élevés pour une éventuelle première saison outre-Atlantique, le Français, toujours très lucide sur ce qu'il peut accomplir, sait qu'il lui faudra trouver l'équipe idéale pour parvenir à ses fins. Chose qui n'est pas aisée pour un pilote qui n'est pas encore imprégné de la culture "IndyCar". "Il n'y a pas tellement de teams qui peuvent me permettre de remporter le championnat dès la première année, mais cela ne m'empêche pas d'y regarder et de parler à plusieurs propriétaires d'écurie afin de voir si nous pouvons faire quelque chose ensemble. J'ai toujours aimé courir en Amérique, et j'ai toujours été très intéressé par l'IndyCar", détaille-t-il. "Le timing est maintenant idéal pour que cela se produise".

"Pas vraiment amer de quitter Toro Rosso"
Cette nouvelle piste américaine semble donc toute tracée pour JEV, qui pourrait donner un nouvel élan à sa carrière prometteuse après trois ans passés chez Toro Rosso en Formule 1. Si le natif de Pontoise sous-entend clairement qu'il méritait de garder un pied dans la catégorie reine du sport automobile, il affirme ne pas en vouloir à son équipe et au Docteur Helmut Marko, patron de la filière des jeunes pilotes Red Bull, de l'avoir remplacé par les inexpérimentés Max Verstappen et Carlos Sainz Junior.

"Toro Rosso n'est pas vraiment une équipe où vous pouvez rester longtemps, même si vous battez vos équipiers. Si vous prenez ce qu'a fait Ricciardo cette année et ce que j'ai fait de mon côté, je suis convaincu que je pourrais faire la même chose que lui (chez Red Bull, ndlr). Je ne suis pas vraiment amer de quitter Toro Rosso, j'ai d'autres options en Formule 1 (pilote de réserve chez Williams, ndlr), mais je veux rejoindre un championnat où je peux gagner des courses et remporter le titre".