Dans l'actualité récente

Jeep Renegade : des freins trop puissants ?

Voir le site Automoto

Jeep Renegade se cabre
Par Lucas VINOIS|Ecrit pour TF1|2016-10-13T14:18:46.213Z, mis à jour 2016-10-20T07:18:48.562Z

Le Jeep Renegade, essayé par des journalistes espagnols, présente un problème majeur. Lors des freinages d’urgence, l’arrière du véhicule se lève, ce qui représente un danger important pour le conducteur et les passagers.

Ce n’est pas une bonne nouvelle pour le groupe Fiat, mais la vidéo n’a pas fini de faire parler d'elle.

Au cours d’essais réservés à la presse, quelques journalistes espagnols se sont mis au volant d’un Jeep Renegade diesel deux roues motrices. Afin de tester le véhicule dans une situation extrême, l’un d'eux a décidé d’enfoncer la pédale de frein pour simuler un freinage d’urgence. Et tout ne s’est pas déroulé comme à l’accoutumée. Certains modèles sont connus pour bien freiner, d’autres moins, mais dans ce cas, la situation est pour le moins inédite. En effet, le Jeep Renegade voit ses roues arrière décoller du sol lorsque le freinage est aussi soudain qu'appuyé.

"L'auto s'est penchée en avant, rien d'étonnant, c'était prévisible. Mais le Renegade a continué de se pencher et atteint un point où le ciel a disparu de ma vision. Tout ce que je voyais n'était qu'asphalte, défilant rapidement devant mes yeux. Malgré cela, j'ai continué à appuyer fortement sur les freins. J'avais l'impression que les roues arrière étaient en l'air, et cela m'a surpris de ne rien ressentir lorsqu'elles ont retouché le sol a affirmé Paul David González."


Un cas qui n’est pas isolé

Le journaliste a souhaité réitérer à plusieurs reprises cette expérience, sans succès. Toutefois, ce problème n’est pas imputable au seul Renegade deux roues motrices. Pour preuve, lors de l’essai d’un modèle quatre roues motrices, les roues arrière se sont à nouveau levées, avec un degré moindre, certes, mais la situation est toujours anormale.

Fiat ne s'affole pas

Le groupe Fiat a réagi : « Le Jeep Renegade, qui dispose de l'antiroulis électronique et du contrôle électronique de stabilité en série, satisfait ou dépasse toutes les exigences de sécurité prescrites. La Société étudie les circonstances entourant ces phénomènes ». Le problème semble plus profond qu’un simple « phénomène ». De plus, des retournements pourraient subvenir en cas de freinage puissant combiné à une tentative d’évitement. Si quelques pays comme les Etats-Unis se mettent à enquêter sur cette anomalie, un rappel de certains modèles est une issue qui n’est pas à exclure.