Obsèques de Jules Bianchi : l’hommage de la F1 au pilote

Voir le site Automoto

Obsèques Jules Bianchi Nice 2015
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-07-21T16:29:31.110Z, mis à jour 2015-07-22T08:13:55.502Z

Trois jours après l’annonce du décès de Jules Bianchi, les obsèques se sont tenues à Nice, en présence de nombreux acteurs de la Formule 1, venus rendre hommage au pilote Français.

Comme prévu, les obsèques de Jules Bianchi eurent lieu ce mardi matin 21 juillet, dans la cathédrale de Sainte-Réparate de Nice, la ville natale du pilote.


La F1 en deuil

Autour de la famille de Jules, l’ancien champion du monde Alain Prost, le quadruple champion Sebastian Vettel, l’actuel double champion Lewis Hamilton, où encore les pilotes Français Romain Grosjean et Jean-Eric Vergne, ainsi que Nico Rosberg, Felipe Massa, Valtteri Bottas, Adrian Sutil, Marcus Ericsson, Daniil Kvyat, Sergio Gutiérrez ou Nico Hülkenberg étaient présents lors de la cérémonie, ainsi que des centaines de personnes applaudissant le jeune pilote et venus pour remplir le cahiers de condoléances.

« Une personne extraordinaire, aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur », confie Jean-Eric Vergne (pilote de développement Ferrari), « aujourd’hui, il est au paradis avec tous les plus grands noms de la F1 et il restera un champion à toujours dans nos coeurs ».

Reportage Automoto sur Jules Bianchi en 2012 :

L’accident

Le 5 octobre 2014, au Grand Prix F1 du Japon au circuit de Suzuka, Jules Bianchi était victime d’une sortie de piste au volant de sa Marussia-Ferrari sous la pluie, heurtant à 150 km/h une grue déplaçant une autre monoplace. Entre la vie et la mort et touché par un grave traumatisme crânien, le Français est resté 9 mois dans le coma, avant de s’éteindre au CHU de Nice où il reposait près de sa famille.

Cette disparition est ainsi la première en 21 ans suite à une course de Formule 1, après la mort d’Ayrton Senna au Grand Prix de Saint-Marin à Imola le 1er mai 1994.

Lundi 20 juillet, la FIA - Fédération Internationale de l’Automobile – avait annoncé le retrait du numéro 17 de la Formule 1, que Jules Bianchi portait avant son accident.