Ken Block : notre interview exclusive !

Ken Block : notre interview exclusive !
Entre un rallye en WRC, une nouvelle vidéo de son fameux Gymkhana et le lancement d'une compétition dont il est à l'origine, nous avons pu interviewer en exclusivité Ken Block, le pilote hyperactif !

LANCEMENT DU GYMKHANA GRID


Cette épreuve se déroulera en 5 évènements. Le premier aura lieu en France, à l'International Motor Exhibition du 29 juin au 1er juillet, puis en septembre au Royaume-Uni, en Allemagne, Hollande et enfin la finale outre-Manche fin octobre.





Automoto.fr : Pourquoi un tel évènement, pouvez vous nous expliquer les origines de cette compétition ?


Ken Block : L'idée était de faire plus de Gymkhana, J'ai fait des vidéos, mais c'est dans la compétition que j'ai débuté et que je me fais vraiment plaisir. Donc cela a commencé aux États-Unis sur des évènements occasionnels, il y a un an et demi. Après avoir discuté avec Monster Europe, l'idée d'une compétition en Europe a germé et j'ai tout de suite aimé l'idée. Nous avons donc travaillé ensemble. Je viendrai avec ma voiture pour la finale où j'affronterai les meilleurs pilotes de la compétition.(NDLR : en Agleterre fin octobre)



Vous espérez y voir un nouveau rival, un nouveau challenger, peut-être un "baby" Ken Block ?


Oui bien sûr ! Vous savez, faire de la conduite type gymkhana signifie beaucoup de plaisir. C'est quelque chose que j'aimerais voir se développer. Cela s'est fait aux USA et j'espère que cela prendra en Europe. Nous allons rencontrer de plus en plus de compétiteurs, nous verrons ce qu'ils donneront. Les voitures seront de plus en plus performantes, pour devenir, j'espère, une belle compétition. Nous en sommes encore qu'au début, mais cela peut devenir vraiment énorme.



Pensez vous qu'il puisse y avoir un match entre les USA et l'Europe ?


Vous savez, en Europe, il existe plus de voitures de sport à 4 roues motrices qu'ici aux Etats-Unis. Le rallye n'est pas très célèbre aux USA, bien que le RallyCross devienne de plus en plus important. Nous n'avons pas beaucoup de traction intégrale ici, je pense qu'avec de longues sessions, cela montera aux USA, un des objectifs du Gymkhana GRID.



La finale de ce Gymkhana GRID se déroulera en octobre, une possibilité que le gagnant soit un de vos invites lors du prochain Gymkhana ?


C'est une possibilité, Mais je ne pense pas que cela arrivera.




#GYM5 : SA NOUVELLE VIDEO DEBARQUE !


Le Gymkhana est devenu un évènement à part dans le monde automobile. Le 5ème opus débarquera le 9 juillet prochain, et s'est déjà illustré via un teaser (


Vous avez obtenu 2 points pour le premier rallye, et 2 autres en Nouvelle-Zélande. Vous êtes satisfait de ces résultats ?


J'espère faire mieux, être plus rapide, malheureusement avec seulement 3 épreuves cette année, cela signifie très peu d'essais. Donc c'est difficile, il faut des kilomètres pour se remettre à son niveau, donc le premier jour est assez complexe. Malheureusement je ne pourrai faire mieux, à cause du manque de temps...



Que pensez-vous de Sebastien Loeb, de sa façon de piloter ?


J'ai un très grand respect pour Loeb, précisément parce qu'il est le meilleur pilote de rallye qui n'ait jamais vécu. Sa vitesse et sa constance sont assez incroyables, je l'adore, c'est un pilote impressionnant et je ne pense pas qu'il existera meilleur que lui.



Vous voudriez l'amener dans un de vos Gymkhana ?


Bien sûr que j'aimerais faire ça, ce serait super de le voir piloter comme ça. Avec son contrôle et ses compétences, faire un Gymkhana serait une chose impressionnante de toute évidence.



Vous allez piloter en Finlande en WRC, qu'en attendez-vous ? De nouveau des points ?


En réalité, la Finlande est l'un de rallyes les plus durs au monde. Cela prend des années pour bien performer. J'en ai discuté récemment avec Marcus Grönholm, à qui cela a pris 10 ans pour qu'il gagne. Je respecte énormément ce rallye et j'y serai pour comprendre à quel point il est difficile. J'y ferai de mon mieux, je ne serai assurément pas sur le podium. Je vais juste y aller et vraiment donner le meilleur mais surtout comprendre pourquoi c'est une course très dure.



Votre priorité est le rallye, est-ce que l'on vous verra en saison complète en WRC ?


J'aimerais, vraiment. Sauf que mes principaux sponsors viennent des États-Unis. Ils aimeraient me voir autant que possible concourir ici aux USA pour leur donner une visibilité. Mais à l'avenir oui, j'aimerais pouvoir être plus présent en WRC.



Propos recueillis et traduits par Benjamin Khaldi et Matthieu Lauraux.


News associées