Dans l'actualité récente

Ken Okuyama Cars a dévoilé la Kode57 à Pebble Beach.

Voir le site Automoto

Ken Okuyama Kode57
Par Marie LIZAK|Ecrit pour TF1|2016-08-23T12:40:28.783Z, mis à jour 2016-08-23T12:40:28.783Z

A l’occasion de la Monterey Car Week, une bien étrange supercar a fait son apparition entre les Lamborghini et autres McLaren : l’Okuyama Kode57. Conçue par le designer Ken Okuyama, elle abrite un V12 Ferrari issu de la 599 Fiorano.

La Kode57 a fait sa première apparition lors du concours d’élégance de Pebble Beach.


Prestigieux passé

Si le nom de Ken Okuyama ne vous dit rien, ses créations sont en revanche sont plus qu’évocatrices. En effet, le designer japonais, qui officiait chez Pininfarina jusqu’en 2006 a notamment signé la Maserati Quattroporte, la Ferrari Enzo, ainsi que la Honda NSX. Aujourd’hui, l’homme de 57 ans est a la tête de sa propre entreprise et a décidé de créer sa propre supercar, la Kode57.

C’est à l’occasion du concours d’élégance de Pebble Beach qu’a été dévoilée la sportive, dont le nom évoque l’année de sortie de nombreuses voitures mythiques, ainsi que l’âge d’or de la course automobile. Avec un style très personnel mais néanmoins sportif, le cabriolet se pare de nombreux appendices aérodynamiques en aluminium et fibre de carbone. L’intérieur entièrement fait à la main s’habille quant à lui de cuir, lui offrant un style à la fois luxueux et sportif.


Entrailles de Ferrari

Inspiré par l’univers de la marque au cheval cabré, c’est donc tout naturellement vers une motorisation Ferrari que le designer s’est tourné pour propulser sa Kode57. On retrouve donc sous le capot un V12 probablement issu de la 599 GTB Fiorano retravaillé par Novitec pour offrir près de 700 chevaux, bien que les performances restent encore inconnues à l’heure actuelle. Fabriquée sur un châssis en aluminium probablement issu d’un modèle de la gamme Ferrari, la supercar ne devrait pas dépasser les 1.400 kilos sur la balance.

Selon un concessionnaire américain, seulement cinq exemplaires devraient être produits, dont l’un atterrira directement dans le garage du célèbre boxeur Floyd MayWeather, qui a dépensé près de 2,5 millions d’euros pour le bolide.