L’Alfa Romeo Stelvio 2017 essayé par Automoto

Voir le site Automoto

L'Alfa Romeo Stelvio
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2017-03-05T11:48:07.238Z, mis à jour 2017-03-05T11:52:37.834Z

Automoto s’est rendu à Saint-Moritz, en Suisse, où Alfa Romeo avait donné rendez-vous pour essayer le Stelvio. Et jauger le niveau du tout premier SUV de la firme turinoise. Voici notre verdict.

En dévoilant le Stelvio en novembre dernier, Alfa Romeo s’est montré ambitieux. Avec son tout premier SUV, la marque turinoise a nourri le désir de se frotter aux autres références du secteur des crossovers haut de gamme que sont les Jaguar F-Pace, Porsche Macan ou encore l’Audi Q5. Mais l’Italien est-il vraiment à la hauteur ?

Une Giulia surélevée

En termes de style, le Stelvio est irréprochable. Logique : il s’est largement inspiré de la berline Giulia, l’une des plus belles voitures de la planète. Il en aurait même presque oublié de se donner une véritable allure de SUV. Qu’importe. La recette de son succès pourrait passer par les mêmes ingrédients, de son rouge typique à son intérieur épuré, caractérisé par un cuir impeccable, un écran contrôlable par molette, et un espace qui n’a rien à envier à ses concurrents.

Un seul petit bémol ?

Le moteur 2.0L essence de 280 chevaux également emprunté à la Giulia offre une vraie répartie sportive, surtout avec le mode dynamique actif et la boîte automatique à 8 rapports très réactive. Mais pour faire de vraies différences, le Stelvio peut compter sur un système de motricité intelligent, permettant d’envoyer la puissance sur l’arrière ou sur les quatre roues en fonction des routes et des conditions. Finalement, ce premier SUV n’a pas de réels points faibles, sauf pour ceux n’appréciant pas les moteurs un peu bruyants… Surtout que son prix (51.300 euros pour la version toutes options testée ici) apparaît très compétitif face à ceux de ses rivaux.