Avec l'AM-RB 001, Aston Martin est vraiment dans un autre monde

Voir le site Automoto

Aston Martin AM-RB 001
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-07-06T09:41:48.159Z, mis à jour 2016-07-06T09:41:49.361Z

En dévoilant son hypercar réalisé conjointement avec Red Bull, la firme de Gaydon a frappé un grand coup dans le monde automobile et lance parfaitement les années à venir où sa gamme va se renouveler et s'agrandir.

Ce mardi 5 juillet 2016 restera sans aucun doute dans les annales de l'histoire automobile. La raison ? La révélation de l'AM-RB 001, un hypercar monstrueux concocté par Aston Martin et Red Bull et dont les premières livraisons sont attendues pour 2018. Un nouveau projet ambitieux pour le constructeur britannique qui évolue vraiment dans un monde à part.

Aston Martin, plus qu'une référence

Qu'on se le dise : en termes d'image et de prestige, Aston Martin est sans aucun doute au sommet de la hiérarchie dans la sphère automobile avec Ferrari et de rares autres élus. La simple évocation de son nom donne les frissons à tous les amoureux de belles mécaniques et parle au grand public qui connaît la marque de Gaydon comme étant celle de James Bond. Avec l'AM-RB 001, la marque basée à Gaydon (Angleterre) a franchi un cap en s'offrant un nouveau modèle « porte-drapeau » dans la course à la puissance et l'artillerie technologique (on se souvient de la F40 du Cheval Cabré en 1988 ou encore la F1 de McLaren en 1993, sans oublier la Carrera GT de Porsche en 2005).

► L'AM-RB 001 en images officielles


Aston Martin AM-RB 001


Encore des pertes financières en 2015

Pourtant, à la vue des chiffres de 2015 de la firme, il y aurait de quoi s'affoler quant à la réussite d'Aston Martin. L'année dernière, la marque a enregistré des pertes de 153 millions d'euros (172 millions de dollars) avant impôts, soit le double de la perte enregistrée en 2014 (85 millions d'euros). C'est le 5e exercice consécutif bouclé en ce sens pour le constructeur anglais qui a vendu 3.615 exemplaires de ses modèles de janvier à décembre 2015 et qui attend un chiffre similaire pour 2016.


La nouvelle DB11, déjà un carton !

Si le bilan comptable a de quoi faire peur, que les amoureux d'Aston Martin se rassure : tout l'investissement de la marque devrait bientôt porter ses fruits avec une gamme qui va se renouveler et s'élargir dans les mois et années à venir. La DB11, officiellement révélée juste avant le dernier Salon de Genève, en est l'exemple le plus frappant avec un carnet de commandes qui a atteint 1.400 réservations lors de la présentation au grand public en Suisse.

L’Aston Martin DB11 au Salon de Genève 2016


Investir le marché des crossovers

En plus de la remplaçante de la DB9 et des prochaines Vanquish et Vantage, la firme de Gaydon compte également aller faire un tour du côté des crossovers de luxe, véritable marché en pleine expansion. La concurrence, avec notamment le Bentayga de Bentley et le prochain SUV de Rolls-Royce, sans oublier les Jaguar F-Pace et autre Maserati Levante, est déjà bien préparé mais Aston Martin a mis le paquet sur ce projet puisque le futur modèle, attendu d'ici 2019, 2020 et basé sur le concept-car DBX, sera produit dans la nouvelle usine du constructeur, au Pays de Galles.

L'Aston Martin DBX Concept au Salon de Genève 2015


Aston Martin mise donc sur le moyen, voire le long terme. Une stratégie qui pourrait s'avérer payante pour une marque qui misera toujours sur la qualité et l'exclusivité de son produit.

Aston Martin Vanquish Zagato 2016 : présentation officielle