L'angle mort, danger invisible mais bien réel

Voir le site Automoto

Angle Mort Securite Routiere
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2010-11-23T16:09:00.000Z, mis à jour 2010-11-23T16:09:00.000Z

Le champ de vision est limité lorsque l'on conduit. Si les rétroviseurs permettent de voir ce qui se passe autour du véhicule, des angles morts subsistent et peuvent se révéler dangereux.

Les angles morts cachent parfois bien des dangers, aussi bien pour le conducteur que pour son environnement.


Dans une voiture, le champ de vision vers l'arrière est assuré grâce aux rétroviseurs, placé sur les côtés. De cette manière, l'automobiliste est capable de mieux appréhender ce qui se passe autour de lui. Mais la portée de ces rétroviseurs est limitée. Quand une voiture, une moto ou un piéton « quitte » le rétroviseur, l'automobiliste ne le voit pas apparaître immédiatement. Durant ce temps de latence, l'objet est dans un angle mort.


Pour pallier au danger que peuvent cacher les angles morts, il convient d'adopter un comportement très attentif en conduisant. Si vous vous apprêtez à changer de file par exemple, un coup d'œil sur le rétroviseur ne suffit pas : il faut également tourner la tête, pour vérifier si cette manœuvre peut se faire en toute sécurité.


Sur certains modèles de voitures, un nouveau système d'aide à la conduite à fait son apparition, la surveillance des angles morts. Même si la forme est différente selon les constructeurs, le principe est le même : un module d'avertissement, généralement visuel, est implanté dans le rétroviseur, et avertit en cas de présence d'une voiture, d'un deux-roues ou tout autre véhicule dans l'angle mort.

Si la technologie vient en aide au conducteur et fait progresser la sécurité, l'automobiliste doit cependant rester des plus vigilants au volant.