Dans l'actualité récente

L'Audi SQ5 a quatre canules d'échappement... complètement factices

Voir le site Automoto

Audi SQ5 2017
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2017-03-28T11:02:48.849Z, mis à jour 2017-03-28T12:54:54.323Z

Audi a dévoilé son nouveau SQ5 au Salon de Détroit. La marque a largement mis en avant les performances de son SUV, mais a fait silence sur une pratique de plus en plus répandue chez les constructeurs : les « faux » organes d’échappement.

Ce n'est absolument pas un scandale. Appelons plutôt cela une supercherie. Comme beaucoup d'autres constructeurs, Audi a installé une jolie ligne de quatre canules sur son nouveau SQ5. Mais ces supposées sorties d'échappement n'en sont absolument pas, puisqu’aucun rejet ne transite par ces ouvertures.

En réalité, l’évacuation des gaz brûlés s’effectue vers le bas, via seulement deux tuyaux –et non pas quatre-, les canules n’étant finalement que des arguments de style… Et de vente ? La marque aux quatre anneaux n’a jamais caché cette ruse, choisie notamment pour orienter les déchets vers la route plutôt que vers l'arrière. Elle avait même publié, sur son site presse, des photos laissant entrevoir l’astuce :


Audi SQ5 2017

Pas caché mais pas vraiment révélé

En revanche, ce système est certainement largement méconnu d’une grande communauté de fans de la firme allemande, voire même de clients. Sur des modèles sportifs et haut de gamme, les sorties d’échappement sont souvent des critères importants pour les potentiels acheteurs.

Divulguer au grand public la facticité des canules aurait-il un impact sur les ventes ? Difficile à mesurer. Mais absolument tous les grands constructeurs automobiles utilisent cette entourloupe. Sur sa dernière Mégane GT, Renault a, par exemple, installé deux canules pour… une seule sortie d’échappement.