L'ESP devient obligatoire dès 2011

Voir le site Automoto

Officiel : l'ESP obligatoire dès 2011
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-04-03T14:15:00.000Z, mis à jour 2009-04-03T14:15:00.000Z

Le système déjà éprouvé sur de nombreux modèles et approuvé par de nombreux automobilistes, deviendra obligatoire en 2011 au lieu de 2012. Une annonce majeure en matière de sécurité.

Le Parlement européen vient d'adopter le nouveau règlement visant à rendre l'ESP obligatoire pour tous les nouveaux modèles de voitures particulières et de véhicules utilitaires immatriculés dans l'Union européenne, à compter du mois de novembre 2011.

Une réglementation qui sera ensuite appliquée à l'ensemble des véhicules neufs à partir de novembre 2014. Il revient désormais au Conseil des ministres de l'Union d'adopter définitivement ce nouveau règlement.

Selon une étude réalisée par Bosch, au cours des six premiers mois de l'année 2008, 53 % de l'ensemble des véhicules neufs immatriculés en Europe étaient d'ores et déjà dotés d'un correcteur de trajectoire. En France, ce chiffre ne dépassait pas les 43 %.

Rappelons qu'en 2007, la NHTSA (l'Administration nationale américaine pour la sécurité des transports routiers) avait déjà promulgué un règlement aux termes duquel toutes les voitures particulières d'un poids total en charge de moins de 4,5 tonnes devront obligatoirement être dotées de l'ESP® à partir de l'année modèle 2012.


80 % d'accidents liés aux dérapages en moins

Les études d’accidentologie montrent que le dérapage constitue la première cause d’accident mortel. Selon Guy Maugis, Président de Robert Bosch France, « l’ESP® peut permettre d’éviter jusqu’à 80 % de tous les accidents liés à des dérapages. Ce système est par conséquent l’équipement de sécurité automobile le plus important après la ceinture ».

L’ESP® assiste le conducteur dans presque toutes les situations de conduite critiques. Il incorpore à la fois les fonctions de l’antiblocage des roues ABS (Antilock Braking System) et celles de l’anti-patinage des roues TCS (Traction Control System). Il permet également de détecter et de contrer activement tout mouvement de dérapage du véhicule.

Depuis février 2009, l’Euro NCAP (European New Car Assessment Program, ou programme européen d’évaluation des nouveaux modèles de voitures), qui teste et évalue la sécurité des véhicules au moyen de simulations d’accidents, a intégré ce système de sécurité active dans sa nouvelle procédure d’évaluation.

Conformément à ces nouvelles directives, à compter de 2010, les modèles de véhicules ne seront plus en mesure alors d’obtenir la note maximale de cinq étoiles de l’association s’ils ne sont pas équipés en série d'un correcteur de trajectoire.