L'industrie automobile défile à Copenhague

Voir le site Automoto

L’industrie automobile parade à Copenhague
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2009-12-10T12:50:00.000Z, mis à jour 2009-12-10T12:50:00.000Z

Plusieurs grandes marques du monde auto sont présentes au Sommet de Copenhague sur le changement climatique, elles en profitent notamment pour présenter leur engagement en matière de respect de l'environnement.

Pour rappel, le COP15 a pour objectif de stabiliser les quantités de gaz à effet de serre émises dans l’atmosphère à un niveau permettant d’éviter les changements climatiques dangereux résultant des activités humaines. Quant à la présence de constructeurs automobiles à Copenhague, Svend Olling, chef de département au ministère danois des affaires étrangères, est le mieux placé pour nous l’expliquer : «Ces véhicules (flottes) ne se contentent pas de réduire les émissions de CO2 pendant la conférence, ils font également la démonstration de technologies qui, aujourd’hui déjà, peuvent nous aider dans nos efforts de réduction des émissions de CO2 imputables aux transports ».

Honda est l’un des quatre sponsors automobiles de la Conférence de Copenhague. Le constructeur japonais met en effet à la disposition des organisateurs une flotte d’Insight hybrides ne consommant en moyenne que 4,4 l/100 km d’essence, ce qui équivaut à 101 g/km de CO2 rejetés dans l’atmosphère. Des véhicules qui servent au transport des délégués, VIP et journalistes au même titre que la Honda FCX Clarity, animée par une pile à hydrogène. Cette dernière auto représentant, au passage, la vitrine technologique de la marque.


Volvo, de son côté, fournit soixante Volvo S80 et Volvo V70 dont quarante modèles Flexifuel qui fonctionnent au superéthanol E85 et vingt modèles diesel DRIVe aux émissions de CO2 n’excédant pas 129 g/km. Ceci étant, comme le Superéthanol n’est pas encore disponible au Danemark, un approvisionnement spécifique a été mis en place pour les véhicules de la flotte. Rappelons également que l’objectif de Volvo est de ramener les émissions moyennes de CO2 de ses modèles sous la barre des 90 grammes au kilomètre, d’ici 2020.


Au même titre que Volvo et Honda, Peugeot a souhaité marquer de sa présence ce COP 15. Ainsi, le constructeur français participe aux expositions du « Climate Exchange » et du « Bright Green Event ». Par ailleurs, les membres des différentes délégations ont le loisir de découvrir la nouvelle Peugeot 207 dans sa version 99 g/km de CO2, la Peugeot iOn, citadine 100% électrique attendue fin 2010, et le Peugeot 3008 Hybrid4 qui n’est autre qu’un monospace hybride diesel dont la commercialisation aura lieu en 2011.

Après avoir présenté quatre concepts électriques au salon de Francfort, Renault fait aujourd’hui partie des acteurs majeurs en matière de véhicules « verts ». Il n’est donc pas surprenant de voir la marque française prendre part à la Conférence de Copenhague. Les chefs d’Etat et autres représentants des différents pays invités ont ainsi la possibilité d’essayer deux des futures nouveautés de Renault : la Renault Fluence Z.E. et le Renault Kangoo Express Z.E. Il s’agit de prototypes, à mi-chemin entre concept et véhicule de série, propulsés par un moteur électrique. Histoire que les grands de ce monde touchent du doigt l’une des futures voies empruntées par l’automobile.


Enfin, Goodyear profite du COP 15 pour présenter une nouvelle génération de pneu vert fabriqué à partir de matières première renouvelables. Ce pneu « concept » est produit avec du BioIsoprène, une alternative bio à l’isoprène qui est un produit chimique obtenu à partir d’hydrocarbures, et entrant dans la composition du caoutchouc synthétique. "Le développement du BioIsopreneänous aidera à réduire l’impact de notre industrie sur l’environnement en utilisant des matières premières renouvelables dans nos processus de fabrication, tout en devenant moins dépendant des dérivés pétroliers.”précise Jesse Roeck, Directeur Monde Science des Matériaux de Goodyear.