L'Opel Corsa 1.3 CDTI 95 ecoFLEX à l'essai

Voir le site Automoto

Photo 1 : Essai Opel Corsa 1.3 CDTI 95 ecoFLEX : moins de 4 l/100km
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2010-03-25T15:49:00.000Z, mis à jour 2010-03-25T15:49:39.000Z

La 4ème génération d'Opel Corsa s'offre une cure de remise en forme avec principalement un gros travail sur l'amortissement et une version ultra écologique à 98g/km de CO2.

Déjà au coude à coude en terme d'efficience avec les Peugeot 207 99g et autres Ford Fiesta Econetic, les ingénieurs de Rüsselsheim tentent de prendre l'avantage avec des idées simples.


La finition 111 (en référence aux 111 bougies de la marque) est disponible en teinte rouge vif ou bleu royal et coordonnée entre la planche de bord, les sièges et les panneaux de portes. Les plastiques noirs laqués et le volant cuir complète cette ambiance assez dynamique. Les jeunes titulaires du permis de conduire devraient apprécier. Ils devront simplement fermer les yeux sur la qualité moyenne des matériaux. Le touché des différents éléments dans l'habitacle et le conforts à bord peuvent notamment déranger. Durs dans l'ensemble ils sont similaires à ceux de la Ford Fiesta, les françaises s'en sortent mieux de ce point de vue.


L'Opel Corsa Ecoflex débutant avec une finition intermédiaire, les équipements sont relativement généreux : régulateur de vitesse, aide au stationnement (en option sur 111 mais de série sur Cosmo), témoin de passage de rapport idéal ou encore AFL, un système d'éclairage directionnel, sont au programme.


Les moteurs ecoFLEX sont disponibles sur l'Opel Corsa en versions 75 ch et 95 ch. C'est ce dernier qui équipait notre modèle d'essai. Il dispose en série d'un filtre à particule. Le bloc 1.3 CDTi à rampe commune génère un couple de 190 Nm et rejette donc désormais 98g/km de CO2 (au lieu de 109 g/km de CO2 précédemment). Répondant aux normes Euro5, l'ensemble des motorisations de l'Opel Corsa a bénéficié d'optimisations notamment sur la réduction des frictions de la pompe à huile, le recalibrage du thermostat ou encore la re-programmation de l'électronique, le tout dans le but d'abaisser la consommation.


A peine plus de 6.5 l/100km avec le « pied lourd » et autour des 4,6L en conduite standard. Les 3,7 l/100 km annoncés par Opel (au lieu de 4,1 l/100 km pour la précédente version) devraient être atteignable en respectant scrupuleusement les indications du témoin de passage de rapport idéal. Les reprises, comme on peut s'en douter sur une citadine « écologique », sont satisfaisantes sur les premiers rapports et s'essoufflent sur les 4èmes et 5èmes rapports. Le plus gênant vient surtout de la sonorité bien trop présente et peu mélodieuse du diesel, un problème déjà présent sur la précédente version de Corsa. Quoi qu'il en soit en terme d'efficience, la motorisation joue bien son rôle en se montrant peu gourmande en toutes circonstances. Pour se consoler du compromis effectué sur la performance, il faut se tourner vers les trains roulants.

Photo 6 : Essai Opel Corsa 1.3 CDTI 95 ecoFLEX : moins de 4 l/100km



Opel a profondément modifié l'amortissement de l'Opel Corsa. Ressorts, barre anti-roulis, essieu, crémaillère de direction, autant d'éléments mécaniques visant à gagner en stabilité et en précision de conduite. Sur route c'est intéressant, le train avant montre une certaine souplesse confortable pour les passagers mais génère en contrepartie un flou peu rassurant lors des prises de trajectoires. Le train arrière est plus rigide, il suit sans broncher les ordres donnés à l'avant, bien aidé par le châssis sport rabaissé de 20 mm dont dispose cette Opel Corsa ecoFlex. En plus d'améliorer sensiblement la tenue de route, ce châssis réduit la traînée aérodynamique et agit directement sur la consommation.

Photo 5 : Essai Opel Corsa 1.3 CDTI 95 ecoFLEX : moins de 4 l/100km



Les tarifs pour cette Opel Corsa EcoFlex 1.4 CDTi en version 3 portes, s'échelonnent entre 17.090 euros pour la finition 111 et 18 490 euros en finition Cosmo. Ajouter 600 euros dans les deux cas pour la version 5 portes. Ses faibles émissions lui offrent un bonus écologique de 500 euros soit autant que ce qu'offrait la précédente génération à 109g/km de CO2... L'intérêt en terme d'aides gouvernementales est donc limité, l'arrivée du système Start&Stop annoncé pour la fin de l'année pourrait éventuellement changer la donne.

L'Allemande se situe donc aux côtés des Ford Fiesta Econetic 1.6 TDCI 90ch à 17.500 euros (hors bonus) pour 1La 4ème génération d'Opel Corsa s'offre une cure de remise en forme avec principalement un gros travail sur l'amortissement et une version ultra écologique à 98g/km de CO2.10 g/km de CO2, la Peugeot 207 99g à 17.250 euros ou encore la Seat Ibiza Ecomotive à 16.185 euros pour 98 g/km de CO2.