Lamborghini Egoista : un supercar monoplace pour les 50 ans

Voir le site Automoto

Lamborghini Egoista 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-05-12T18:40:00.000Z, mis à jour 2013-09-19T14:41:57.000Z

Un nom étrange pour ce modèle unique Lamborghini, le mot "égoïste" s'utilise sur deux aspects, celui du conducteur seul à pouvoir profiter de cet avion roulant et celui de la marque s'offrant à elle-même un cadeau pour son cinquantenaire.

Pour fêter son cinquantenaire, la firme dévoile une Lamborghini Egoista dans son berceau, à Sant'Agata Bolognese.

Clou du spectacle
Cette semaine était celle de Lamborghini, célébrant ses 50 ans. Un "Grande Giro" a été organisé pour réunir des centaines de véhicules de la marque, débutant par Milan, passant par Rome, Bologne et jusqu'à Sant'Agata Bolognese, village ayant vu naître l'usine de Ferruccio en mai 1963.


Nous pensions que la Veneno, présentée début mars au Salon de Genève, faisait partie de cette fête. Oh que non ! Lamborghini avait bel et bien préparé le clou de son spectacle, un véhicule véritablement spécial. Son nom : Egoista.


Entrée en scène
Devant plus d'un millier d'invités venus assister à la fin de la fête du cinquantenaire, un bolide étrange apparaît sur scène dans une cinématique d'aterrissage d'avion et sonorisée par un moteur V10, conduite par le PDG, Stephan Winkelmann. Mais l'homme de ce dimanche est Walter de Silva. Responsable du style du groupe Volkswagen (détenant Lamborghini), il a porté le projet Egoista.


"Je suis très attaché à cette marque italienne, étant moi-même Italien",
a déclaré de Silva, "j'ai voulu rendre hommage et penser un véhicule pour souligner le fait que les Lamborghini ont toujours été conçues avec passion, et plus avec le coeur qu'avec la tête."


Le designer continue en expliquant que "c'est une voiture faite pour une seule personne, pour leur offrir du plaisir et leur permettre d'exprimer au maximum leur personnalité. Elle est construite purement pour des personnes hyper-sophistiquées voulant les plus extrêmes et spéciales choses au monde". Pour résumer, "elle représente l'hédonisme à l'extrême, c'est une voiture sans compromis, en un mot : egoista."


En détails
En elle-même, l'Egoista ne fait pas dans la dentelle. Encore plus torturée que la Veneno, ce véhicule monoplace garde les couleurs grise et orange, et arbore presque une allure de jouet grandeur nature. Des lignes extérieures signées de l'équipe de Alessandro Dambrosio, l'intérieur étant moulé par une équipe dirigée par Stefan Sielaff.


Peut-être était-ce le voeux de Lamborghini, créer justement un jouet pour égoïste aux lignes spectaculaires, armé (seulement ?) d'un V10 de 600 chevaux. L'égoïste, pardon, le pilote, entre dans cette Batmobile 2013 en ouvrant le pavillon et en grimpant dans le siège baquet.


S'il se sent dans un engin volant, normal, tout y est inspiré, avec évidemment un affichage tête haute, Lamborghini citant l'hélicoptère Apache. Mieux selon de Silva, la "cellule" permet à son égoïste "de s'isoler et de se protéger des éléments extérieurs".


Lamborghini est l'égoïste
Concernant une commercialisation, le communique précise malheureusement que cette Egoista "est une émotion pure, [...], que personne ne peut posséder". Plus concrètement "un cadeau de Lamborghini pour Lamborghini"...



Lamborghini Egoista 2013Lamborghini Egoista 2013