Dans l'actualité récente

#LeSaviezVous : Bugatti perd 3,8 millions d'euros sur chaque Veyron vendue

Voir le site Automoto

Bugatti Veyron Super Sport Orange Noir 2010
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-10-02T15:20:00.000Z, mis à jour 2013-10-02T15:27:20.000Z

Avec 1,7 milliard d'euros de déficit depuis le lancement en 2005, la Bugatti 16.4 Veyron bat le record de perte par modèle à 3,77 millions d'euros, soit plus du double du prix d'achat !

Pertes au double du prix de vente !
Une étude très intéressante du cabinet Bernstein Reseach publiée pour l'ouverture du mois d'octobre 2013 a répertorié les dix plus grosses pertes financières automobiles de ces 15 dernières années.


En tout, entre 2005 et 2013, la marque Bugatti aurait perdu 1,7 milliard d'euros. Dans l'étude, Peugeot fit pire avec la 1007 (1,9 milliard en 5 ans) ou smart avec la fortwo (3,3 milliards en 9 ans). Mais avec seulement 450 exemplaires à terme pour l'hypercar alsacien, le déficit s'élève à 3,77 millions d'euros par modèle !


Et cela représente surtout le double du prix d'une Veyron, situé entre 1,5 et 2 millions d'euros selon la version. Seule la 1007 avait récolté un déficit par modèle supérieur au prix de vente, avec 15.380 euros contre un tarif de base de 13.600 euros.


Prévisible ?
Selon le patron de Volkswagen Group, propriétaire de la marque de Molsheim, ce déficit était déjà prévisible et Bugatti devait servir de vitrine technologique et de prestige. Après le concept-car de 1999, six ans de développement supplémentaires furent nécessaires pour lancer la version définitive, soit en 2005, équipée du moteur W16 8,0 litres de 1.001 chevaux.


Sans l'avouer et malgré son titre de voiture "de série" la plus rapide du monde (431 km/h sur la Super Sport), la prestigieuse marque automobile a du mal à vendre tous les exemplaires prévus. Pire, désormais de nombreux hypercars - moins puissants mais plus abordables et modernes - lui font de l'ombre, dont la LaFerrari, la McLaren P1 ou la Porsche 918 Spyder.


Ainsi, la Veyron a usé de diverses déclinaisons pour appâter le (très riche) client : Grand Sport, Super Sport (1.200 ch), Grand Sport Vitesse, Edition World Record, et dernièrement les éditions "Légendes". A l'avenir, à défaut de la berline Galibier abandonnée, la remplaçante de la Veyron sera moins extravagante, et peut-être moins synonyme de gouffre financier pour Volkswagen.

Et rêvons un peu avec la Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse, protagoniste du Grand Format Automoto du 25 août 2013 :