#LeSaviezVous : La Buick Y-Job 1938 est le premier concept-car de l'histoire

Voir le site Automoto

Buick Y-Job, premier concept-car, fabriqué à partir de 1938 et exposé fin 1939.
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-10-23T15:36:00.000Z, mis à jour 2013-10-23T15:47:36.000Z

Ils sont immanquables lors des salon automobiles, les concept-cars, appelés parfois (dream ou show-cars) sont présentés par dizaines chaque année pour préfigurer l'avenir des quatre roues. Cependant, le tout premier n'est apparu qu'en 1938, la Buick Y-Job et ses lignes annonçant les années 50. Voici son histoire.

Avant-gardiste
A chaque grand salon automobile, les constructeurs rivalisent de créativité en apportant leur véhicule phare du stand, le concept-car. Qu'il soit préfigurateur d'un modèle proche, d'une tendance esthétique ou totalement fantaisiste, il est celui qui attire les foules sur les stands. Mais d'où remonte cette tradition ?


De l'année 1938 exactement, avec une certaine Buick Y-Job. Création du designer George Snyder sous la coupe de Harley Earl Jr (directeur du département "Art and Colour"), ce véhicule avait pour but de préfigurer le style des futures Buick, mais aussi des autres marques de General Motors (Cadillac, Chevrolet).


Son nom n'est pas choisi au hasard, le "Y" suivant le "X" des véhicules expérimentaux et désignant les prototypes avancées dans l'aviation, spécialement le YP40. Quant à "Job" ("travail en anglais), le terme désignait, selon Earl, tout véhicule expérimental.


Le Buick Y-Job Concept, débuté en janvier 1938, fut exposé à partir de décembre 1939 dans de nombreux shows automobiles à travers les États-Unis, afin de tester la réaction du public.


Caractéristiques
Sa longueur était de 5,30 mètres, sa largeur de 1,89 m et son moteur celui des voitures de l'époque, un 8 cylindres en ligne de 5,2 litres de 141 chevaux. Et grande avancée, l'Y-Job était dotée de vitres et capote électriques ainsi que de phares rétractables !

Quant au design, les traits horizontaux sont inspirés d'une certaines Cord 810 (1935) et seront légion à partir des années 40, les roues de diamètre réduit pour l'époque (13 pouces) étant tout aussi avant-gardistes.


Il faudra attendre 2 ans avant de voir le prochain concept-car, en 1939 avec l'Aston Martin Atom, sorte de berline compacte. Le concept successeur chez GM sera de nouveau une Buick, la LeSabre, un cabriolet spectaculaire suggérant une turbine à l'arrière, nouvelle coqueluche de Harley Earl, renvoyant la Y-Job à la collection historique Buick.


Quel avenir pour ce concept ?
Comme beaucoup de concept-cars d'aujourd'hui, la Y-Job a bien eu une version de série ! Sauf qu'elle n'a été lancée qu'en 1950, soit 13 ans après. La forme globale a été préservée, notamment l'avant, et la calandre à barre chromées verticales est toujours utilisée à l'heure actuelle.


General Motors a d'ailleurs rendu hommage à la Y-Job en 2001, soit 63 ans plus tard, avec le concept-car Buick Blackhawk, un coupé-cabriolet très proche visuellement, soit très "Art déco", mais à l'habitacle très proche de la berline Park Avenue de l'époque.


Quant au concept Buick Y-Job, il fut conduit pendant plus de dix ans par son créateur et existe toujours. Après avoir été oubliée dans un entrepôt, ressortie au Musée Sloan de Flint (Michigan) où il fut de nouveau dans l'oubli, la Buick Y-Job a été transférée au Musée Henry Ford et est actuellement exposé au GM Design Center à Warren (et ce depuis 1993), aux Etats-Unis.

Buick Y-Job, premier concept-car, fabriqué à partir de 1938 et exposé fin 1939.