Dans l'actualité récente

#LeSaviezVous : Le Renault Espace aurait pu être un Peugeot ou un Citroën

Voir le site Automoto

Projet Matra P18 1980 qui deviendra le futur Renault Espace
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-10-09T15:35:00.000Z, mis à jour 2013-10-23T13:57:11.000Z

Lancé en 1984, le Renault Espace est devenu le pionnier des monospaces en Europe. Mais l'histoire de ce modèle rappelle qu'il fut développé à l'origine pour Simca Chrysler, puis refusé par Peugeot et Citroën.

L'histoire officielle veut que Philippe Guédon, PDG de Matra, ait vendu le projet né en 1979 et devenu P23 à Renault, qui lança ainsi l'Espace en juillet 1984, devenu le pionnier et le plus populaire des monospaces en Europe. Or derrière ce modèle, se cache une explication beaucoup plus compliquée et précoce, car l'Espace aurait pu être un Chrysler, un Peugeot (ou Talbot), un Citroën, voire un Ford en remontant encore plus loin.


Naissance chez Simca (Chrysler)
L'homme à l'origine du premier projet est Fergus Pollock, qui a mené le "Supervan" chez les unités de Chrysler au Royaume-Uni, en 1977. Le design est déjà très similaire à l'Espace avec le montant central caractéristique et l'avant incliné à 45 degrés, mais avec seulement 2 portes latérales.


Cependant, après quelques maquettes à taille réelle, la branche européenne de Chrysler - Simca - est rachetée par PSA, qui deviendra alors Talbot. Le projet, annulé, fera tout de même le voyage chez le groupe français quelques années plus tard.


Projet Chrysler Supervan (1977)
Projet Chrysler Supervan 1977


Matra reprend secrètement le projet
Fin 1978, le patron de Matra, Jean-Luc Lagardère envoie le directeur Philippe Guédon aux Etats-Unis où il perçoit le détournement des "vans" américains en tant que véhicule de loisir. Ce dernier commande à Antoine Volanis un dessin, réalisé en un week-end, et se révèle quasi identique au Supervan. Le profil revête également l'idée du Rancho, modèle sorti deux ans plus tôt, avec son toit légèrement surélevé à l'arrière.


En mars 1979, le projet devient P16, avec un look évolué et une longueur de 4 mètres, encore plus proche du Supervan originel, avec toutefois 4 portes latérales. Encore plus flagrant, le design de la Simca 1307 (ou Chrysler Alpine) assure que la partie avant du P16 en serait une copie parfaite. Bref, Matra s'accorde la paternité du P16, mais les gènes du Supervan étudié par Chrysler ont bien été repris.


Encore plus perturbant, P. Guédon avait travaillé chez Chrysler dans le passé et avait eu connaissance des prototypes du premier monospace Plymouth Voyager (sorti en 1983).

Le premier dessin de Matra (1979)
Dessin du projet Matra Van 1979


Refus de Peugeot, et de Citroën
Novembre 1979, le projet est abouti et présenté à PSA, qui demande d'avancer le développement. Naît ainsi le P17, version plus courte de 30 cm, déclinée en plusieurs carrosseries Week-end et Grand-raid (prémices de nos crossovers et SUV ?), puis le P18 en 1980. Au contraire, ce dernier grandi à 4,18 mètres pour être mieux habitable, abandonne le toit surélevé. En avril 1981, le premier prototype roulant est conçu.


En octobre 1981, le projet est quasi définitif et présenté de nouveau à PSA. Le président de Peugeot, Jean Boillot, tente de convaincre : "C'est un véhicule extrêmement intéressant pour le futur. Je pense que ce type de voiture représente un virage aussi important dans le domaine de la carrosserie que le Diesel dans celui des moteurs. Il y a ceux qui le prendront, il y a ceux qui ne le prendront pas !".


Or les décideurs ne le prendront pas, la raison évoquée étant le gouffre financier de Talbot ne permettant pas l'introduction d'un autre modèle dans la gamme, et la priorité était donné à la future 205.


Quelques semaines plus tard, le projet évolue en P20 et change la base de Talbot Solara pour celle d'une BX, et est donc présenté à Citroën sur recommandation de J. Boillot. Là encore, Matra et Philippe Guédon essuient un refus, "trop cher à produire" affirme le patron de la marque aux chevrons, Xavier Karcher. Ce que ne dit pas ce dernier, c'est que le projet n'est pas né de Citroën et aurait terni l'image créatrice de Citroën.

Le projet P18, refusé par Peugeot (1980)
Projet Matra P18 Peugeot 1980


Renault, la dernière chance
Moins d'un an plus tard, Matra n'a pas abandonné et compte donner un successeur au Rancho, afin d'assurer également sa survie. Ayant même pensé à BMW, l'entreprise a retravaillé le projet devenu P23, et est cette fois-ci fabriqué sur plate-forme de R18. Philippe Guédon tente donc une troisième présentation le 18 décembre 1982, auprès de Renault et de son PDG Bernard Hanon.


Ce dernier tombe sous le charme et retient le projet malgré l'aspect "non fini" et les réserves des autres membres du comité directeur, certains disant "mais qu'est-ce que c'est ce camion ?".

Projet P23 validé et retravaillé par Renault (1983)
Projet Matra P23 Renault 1983

Puis le succès
L'histoire, vous la connaissez, le constructeur au losange finalisera le monospace sous le nom de code J11 et le Renault Espace sera commercialisé en juillet 1984, sous une forme restant très proche du tout premier projet "Supervan".
Le succès est progressif, de 9 exemplaires au tout premier mois de lancement (il était presque question de l'arrêt de l'Espace et du partenariat avec Matra !), le monospace passe à 14.000 unités en 1985, puis 47.420 exemplaires en 1990.


Sans concurrence pendant de nombreuses années, il sera rejoint par des rivaux comme le Toyota Previa, et par les plus sérieux Peugeot 806/Citroën Evasion en 1994. Renault construira finalement quatre autres générations en 1991, 1996 et 2002, pour plus de 1,2 millions d'unités au total.


Aujourd'hui âgé de 11 ans, l'actuel Renault Espace subit les foudres des monospaces plus compacts (dont le Scénic...). Dans sa cinquième génération, il devrait adopter un style plus crossover sur le thème du concept-car Initiale Paris, soit une allure "haut perché" revenant à ses origines.

Les quatre générations de Renault Espace (2002, 1996, 1991, et 1984)
Renault Espace génération 1984 1991 1996 et 2002


Hypothèse : Un tout premier projet Ford ?
Pour finir, le Plymouth Voyager seconde génération (le premier était un grand van) de 1983, a eu la même histoire que l'Espace. Il fut proposé à l'origine chez Ford en 1972 par les équipes du designer Dick Nesbitt - parmi d'autres projets - et nommé Carousel. Abandonné avec la crise pétrolière en 1973 (pour une commercialisation prévue en 1975), le projet est récupéré par Lee Iacocca (connu pour la Mustang) et Hal Sperlich, et sera finalement accepté par le groupe concurrent Chrysler.


Ce Ford Carousel devenu Chrysler a sans doute été transféré chez l'unité européenne et est peut-être en réalité le vrai premier projet à l'origine de l'Espace.

Le prototype Ford Carousel (1972)
Prototype Ford Carousel 1972

Conclusion, le monospace Renault-Matra a donc des origines Peugeot, Chrysler, et pourquoi pas de Ford remontant à 1972 ! Et pour être complet, voici un prototype Lancia Megagamma signé de Giorgetto Giugiaro, datant de 1978 et ayant pu donné quelques clés à tous les projets évoqués :

Italdesign Lancia Megagamma Concept 1978