Lexus LFA : la dernière et 500ème unité produite

Voir le site Automoto

Lexus LFA 500è 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-12-17T15:23:00.000Z, mis à jour 2012-12-18T08:04:24.000Z

Née d'un projet ayant duré une dizaine d'années, le premier supercar de la marque japonaise n'aura connu qu'une carrière de deux ans, au travers de 500 unités, la dernière étant sortie des chaînes de montage le 14 décembre.

Premier supercar de la marque, la Lexus LFA termine sa carrière ce mois-ci, avec 500 exemplaires fabriqués.

Supercar atypique
Lancée il y a 20 ans aux États-Unis, la marque haut de gamme de Toyota a tardé à s'exporter massivement et a favorisé l'hybride pour se démarquer. Autre fer de lance, le sport, avec un supercar inédit réalisé "en partant de zéro" selon son ingénieur en chef Haruhiko Tanahashi. Le projet a démarré en 2000 sous le nom P280, puis a été concrétisé en concept-car en 2005, puis en 2007 (LF-A) et en roadster en 2008.. Finalement, la LFA a débuté sa carrière en octobre 2009 au Salon de Tokyo avec ses lignes acérées, un esprit manga et un V10 560 ch à la sonorité unique, et a démarré sa fabrication en décembre 2010. Après 500 exemplaires, la nipponne tire sa révérence, le dernier exemplaire étant sorti le 14 décembre de l'usine de Motomachi, au Japon. Pour l'anecdote, le modèle était une des 50 versions "Nürburgring Rdition".


Succès ?
Avec une production aussi limitée, impossible de parler de succès, puisque le carnet de commande n'était pas extensible, et relativement faible face aux concurrentes du genre, type Audi R8, Ferrari 458 Italia, Mercedes SLS AMG ou Lamborghini Gallardo. Mais cela a profité à l'image de la marque Lexus, ayant progressé de 50% en 2011 (2.500 ex en France, 25.500 en Europe).


Rappels
La Lexus LFA c'était un 10 cylindres en V à 72° de 4,8 litres, une puissance de 560 chevaux à près de 9.000 trs/min (570 en Nürburgring Edition) , un couple moteur de 480 Nm, une structure majoritairement en CFRP (plastique renforcé de fibre de carbone), un poids autour de 1.480 kg, une vitesse maximale de 326 km/h, un 0-100km/h en 3,7 secondes, un 0-200 km/h en 11,4 secondes et un tarif de 375.000 euros (432.000 euros en Nürburgring Edition). En compétition, la LFA s'est faite remarquée aux 24h du Nürburgring (titrée en 2010 en catégorie SP8), tandis qu'un seul exemplaire a été muté en Roadster, alors que certains espéraient voir une édition limitée d'une découvrable.

Nous ignorons si une seconde génération est en préparation. Ce que l'on sait, c'est que Lexus a posé quelques prototypes LFA sur le circuit du Nürburgring encore très récemment.

Pour les nostalgiques, voici lun tour complet du Nürburgring datant de septembre 2011 :