Logiciel truqueur : Peugeot seul constructeur automobile blanchi

Voir le site Automoto

Présentation du Peugeot 5008 - Automoto.fr - 27/09/2009
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-17T14:00:19.688Z, mis à jour 2016-12-17T14:00:19.688Z

Des tests réalisés sur la Peugeot 5008 ont révélé l'absence de logiciel truqueur dans la voiture française. Le constructeur est blanchi.

Le dieselgate n’est pas encore tout à fait terminé, sauf pour Peugeot qui a été blanchi par la Commission Royal suite à des tests effectués sur la 5008.

Pas de logiciel truqueur sur la Peugeot 5008

Après le scandale Volkswagen, le fameux dieselgate, plus rien n’échappe à la Commission Royal, chargée de voir si certains véhicules ne trichent pas par rapport à leur caractère polluant. Récemment, elle a testé plusieurs véhicules, dont la Peugeot 5008. Dans sa version 1.6 litre diesel, la voiture française « n'émet pas davantage de NOx lorsqu'elle est testée via un protocole légèrement modifié », indique par Gaëtan Monnier, de l'IFPEN, organisme réalisant les tests.

S’il note une émission 2,6 fois supérieure à la mesure homologuée en cas de vitesse élevée, il n’écroue pas la 5008, « On reste dans l'esprit de la norme. A haute vitesse, c'est tout le réglage du moteur qui change, pas uniquement le système de dépollution. » Ce modèle Peugeot rejette 186 mg de NOx/km contre 180 mg autorisés par la norme Euro 5 dès lors qu’il dépasse les 100 km/h. Ouf de soulagement pour Peugeot.

Une VW et une Audi mises au pilori

L’IFPEN s’est également intéressé à une Audi A1 1.6 litre et une Volkswagen Polo 1.2 litre. Contrairement à la 5008, elles ont été condamnées, « La gestion électronique des moteurs a nettement différé selon les circonstances. » La première a par exemple dépassé les 500 mg/km de NOx rejeté. Voilà qui ne redorera pas le blason du groupe Volkswagen, à l’origine de tout ce dispositif.

La Commission Royal reprendra son enquête en février en allant regarder du coté de la Mercedes Classe S, du Ford Kuga et de l’Opel Astra.